Étymologie

modifier
(1355) Francisation, d’après poser, du latin interponere.

interposer \ɛ̃.tɛʁ.po.ze\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’interposer)

  1. Mettre une chose entre deux autres. — Note : Il n’est guère usité au propre que dans le langage didactique.
    • Peu d’enfants furent plus battus que son fils. Le gamin ne cédait pas, malgré les coups. Sa mère, quand elle tâchait de s’interposer, était rudoyée comme lui. — (Gustave Flaubert, L’Éducation sentimentale, part. 1, chap. 2, Librairie Charpentier, 1891, p. 16)
    • A l'avenir, l'efficacité de la ceinture de sécurité se trouvera encore accrue par un autre dispositif technique, […]. Il s'agit du sac gonflable, sorte de coussin qui se déploie instantanément en cas d'accident pour s’interposer entre l’occupant et le tableau de bord, afin de le protéger. — (Christian Gerondeau, Les transports en France: quelques vérités bonnes à dire, Transports Actualités, 1994, p. 128)
    • Quand la Lune vient à s’interposer entre le Soleil et la Terre, on constate une sensible diminution de la lumière du jour.
  2. Placer comme médiateur.
    • Des amis communs se sont interposés pour les réconcilier.
    • Interposer son autorité.
    • Interposer l’autorité, le nom, la faveur, le crédit, la médiation de quelqu’un.

Dérivés

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Homophones

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier