interroger

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin interrogare lui même composé de inter entre et rogare : demander.

Verbe Modifier

interroger \ɛ̃.te.ʁɔ.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Poser des questions à quelqu’un soit pour s’informer de quelque chose, soit pour s’assurer que la personne questionnée possède ou a acquis une certaine connaissance.
    • Sur une invitation du commissaire, ils s'étaient présentés au poste de la rue de la Gaîté où on les avait longuement interrogés. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Les interrogatoires vont bon train. […]. Les arguments frappants sont de rigueur. Ils veulent les noms des meneurs, le reste ne les intéresse pas. J'apprends par ceux qui ont été interrogés que ce n'est pas de la tarte.
      — Les plus visés sont ceux de la deuxième cour, m'avertit Pénoche. Avant même de t'interroger, ils commencent par te filer une douille, histoire de te mettre dans l'ambiance.
      — (Jean-Guy Le Dano, La Mouscaille, éd.Flammarion, 1973, p. 82)
  2. (Figuré) Consulter, examiner attentivement, la nature, les faits, sa conscience, l’histoire ….
    • D’un autre côté, Réaumur et ses émules interrogèrent les eaux douces, et les bryozoaires de nos étangs, les planaires et les nais de nos ruisseaux, les vers de terre eux-mêmes se montrèrent à divers degrés insensibles à des mutilations qui ne faisaient que les multiplier. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
    • La Moussotte allait de temps à autre jusqu'au seuil de la porte, interrogeant le coin du bois d'où la route s'échappait de la forêt, la main en abat-jour sur les yeux, […]. — (Louis Pergaud, Le retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Ce radicalisme et cette intransigeance lui vaudront des critiques de tous bords. Côté laïque, où l'on vit en lui un apologète chrétien et où l'on interrogea le caractère scientifique de son travail.— (Élodie Maurot -René Girard, décrypteur du sacré – Journal La Croix, page 2, 6 novembre 2015)
  3. (Pronominal) (au sens réfléchi) S’examiner ; se consulter.
  4. (En particulier) Se questionner soi-même à propos de telle ou telle pensée, de tel ou tel acte pour en apprécier la valeur morale.
    • Cette hypothèse n'a pu naître que dans la conscience d'hommes qui s'interrogeaient, ici et maintenant, sur la réalité de l'univers. Mais ils avaient une conscience moderne car il fallait que leurs prédécesseurs aient déjà rompu avec des conceptions d'un réalisme statique au profit d'une dynamique de l'évolution. — (Jean Moussé, Se libérer dans le monde qui passe: le réel, l'imaginaire et le sens, Les Éditions de l'Atelier/Éditions ouvrières 1998, page 39)
  5. (Pronominal) (au sens réciproque) Se poser mutuellement des questions.
    • Nous nous interrogions l’un l’autre sur ce qui était arrivé à chacun de nous pendant cette séparation.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier