intriguer

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin intricare (« embarrasser »).

Verbe Modifier

intriguer \ɛ̃t.ʁi.ɡe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’intriguer)

  1. Embarrasser, en donnant à penser.
    • L'épouvantail semblait recouvert de goudron, comme celui qu'on utilise pour rendre les canots étanches. Celui qui avait fait ça voulait vraiment effrayer les oiseaux. Mais il n'était parvenu qu'à intriguer deux corbeaux aux ailes d'un noir lustré, perchés sur les épaules du mannequin. — (Xavier Mauméjean, Lilliputia, Calmann-Lévy, 2008)
    • Je l’ai bien intrigué par certaines choses que je lui ai dites.
  2. (Intransitif) Faire une intrigue, des intrigues.
    • Soutenu par des savants, il intrigua auprès du Ministre de la Marine pour obtenir un navire et un équipage qui lui permettraient de satisfaire son ambition. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  3. (Pronominal) S’embarrasser. Manœuvrer pour parvenir à ses fins.
    • Il s’est bien intrigué pour parvenir à ce but.
    • Vous vous intriguerez pour avoir entrée au parloir de quelque couvent ; le bavardage de ces recluses ne nous sera pas inutile. — (Denis Diderot, Jacques le Fataliste, 1796)
  4. (Vieilli) Au carnaval ou lors d'un bal masqué, jouer la séduction ou prendre une fausse qualité.

DérivésModifier

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

PrononciationModifier


HomophonesModifier

ParonymesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De intrigue avec le suffixe -er.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
intriguer
\ɪn.ˈtɹiː.ɡəʳ\
intriguers
\ɪn.ˈtɹiː.ɡəz\

intriguer \ɪn.ˈtɹiː.ɡəʳ\

  1. Intrigant.

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier