Voir aussi : intrús

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du verbe en moyen français intrure.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin intrus
\ɛ̃.tʁy\
Féminin intruse
\ɛ̃.tʁyz\
intruses
\ɛ̃.tʁyz\

intrus \ɛ̃.tʁy\

  1. Introduit, contre le droit, dans quelque dignité ecclésiastique.
    • Un prêtre, évêque intrus, une abbesse intruse, nom donné, durant la Révolution française, aux ecclésiastiques assermentés ou constitutionnels, c’est-à-dire qui avaient prêté serment à la constitution civile du clergé.
    • Si vous êtes intrus dans le lieu saint. — (Massillon, Carême, Vocat.)
  2. Introduit illégitimement dans quelque fonction que ce soit.
    • Intrus dans cette charge.
  3. (Figuré) Qui n’est pas à sa place, et dont la présence peut déranger.

TraductionsModifier

DérivésModifier

Nom commun Modifier

Singulier et pluriel
intrus
\ɛ̃.tʁy\
 
L’intruse est la tulipe. (1)

intrus \ɛ̃.tʁy\ masculin (pour une femme on dit : intruse) singulier et pluriel identiques

  1. Élément d’un ensemble, qui, mis à côté des autres, n’a aucun rapport avec ceux-ci.
    • Cherchez l’intrus.
  2. Personne inconnue qui s’introduit par force ou par effraction.
    • Elle prit deux jours de réception au lieu d’un. Le jeudi, tous les intrus venaient. — (Émile Zola, La Curée, 1871)
    • Nous en profitons pour bifurquer brusquement et nous arrivons enfin en zigzaguant à nous mettre hors de la portée de notre intrus. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895)
    • Aussitôt l’intrus recula, baissa les yeux et, relevant les pans de sa pèlerine, affecta de se chauffer. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 87)
    • À l'école, on nous apprenait à aimer notre prochain. Mais les inconnus, c'était autre chose. Donc, bien entendu, nous cherchâmes noise à Guido. Primo, parce que c'était un intrus, venu se greffer sur notre classe à la rentrée de septembre, l'année de notre passage en neuvième, […]. — (Curt Leviant, Journal d'une femme adultère, traduit de l'anglais par Béatrice Vigne, Éd. Anatolia, 2007, Pocket, 2009)
    • Il repensa au jour où les braconniers leur avaient tiré dessus, Reno et lui. Soit ils tiraient comme des pieds, soit ils essayaient seulement de faire fuir les intrus. — (Brenda Mott, Comme un ciel d'orage, traduit de l'anglais, Éditions Harlequin, 2009)

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe intrure
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
intrus

intrus \lɛ̃.tʁy\ masculin singulier

  1. Participe passé du vieux verbe intrure, qui n’est guère usité qu’aux temps passés de sa forme pronominale.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Ancien occitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

intrus masculin

  1. Intrus, poussé dedans, enfermé, resserré.

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844