FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1356) Du latin invitare.

Verbe Modifier

inviter \ɛ̃.vi.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’inviter)

  1. Convier, prier de se trouver, de se rendre quelque part, d’assister à quelque cérémonie, etc.
    • De son chef, il descendait à la cave, remontait litres et carafes, invitait les amis qui passaient, même le gros Zidore, et cela se terminait habituellement par une cuite générale, dans laquelle tous roulaient sous la table. — (Louis Pergaud, Un renseignement précis, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Est-ce toi qui lui a demandé s'il prenait du homard ou du carré d’agneau ? Non. Tu l’as invité à dîner et tu lui as fait servir quatre ou cinq plats, sans t'occuper un seul instant de ce qu'il pouvait ou non aimer, […]. — (Sacha Guitry, « Françoise », dans La Revue des Deux Mondes, 1932, p. 824)
    • Antoine fit une valse avec Charlotte, ce qui l'étourdit passablement car il en avait perdu l'habitude. La jeune espagnole, elle, fit tapisserie pendant un moment : les jeunes hommes du village n'osaient pas l’inviter. — (Oscar Casin, Deuil dans la forêt, Cressé : Éditions des Régionalismes, 2014, page 93)
  2. (Plus généralement) Engager, exciter à quelque chose.
    • Elle le salua sans lui parler, une simple inclination, un signe de sa main l’invitèrent à s’asseoir […] — (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
    • Il faisait froid et pleuvait. Rattner et moi, empaquetés dans nos pardessus, nous l’invitions à remuer. — (Henry Miller, L’Ancien Combattant alcoolique au crâne en planche à lessive, dans Max et les Phagocytes, traduction de Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
    • (Sens figuré) Le beau temps nous invite à la promenade. — La raison, le devoir, l’honneur vous invitent à faire cette démarche.
  3. (Par extension) Enjoindre à quelqu’un de faire une chose.
    • On l’invita à sortir.

s’inviter pronominal

  1. (Réfléchi) Venir sans y être convié
    • C’est lui-même qui s’est invité.
    • Ils s’invitent tour à tour à de petites réunions de famille.
  2. (Réfléchi) (Sens figuré) S'imposer comme matière de discussion, de débat dans un contexte donné; se dit d'un sujet, d'un enjeu.
    • Le projet de terminal de conteneurs de Ray-Mont Logistiques, dans Hochelaga, s’invite dans la campagne fédérale. Alors que libéraux, bloquistes et néo-démocrates se feront encore cette année une chaude lutte dans le secteur, chaque candidat s’entend pour dire qu’il faudra au minimum développer le dossier autrement. — (Henri Ouellette-Vézina, Le projet de Ray-Mont Logistiques s’invite dans la campagne fédérale, La Presse, 19 août 2021)

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier



HomophonesModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier