Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin invocatio. (Fin du XIIe siècle) invocaciun (Marie de France).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
invocation invocations
\ɛ̃.vɔ.ka.sjɔ̃\

invocation \ɛ̃.vɔ.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’invoquer.
    • On voit par le statut ici reproduit que les maréchaux, les férons, les serruriers et les taillandiers formaient, à Abbeville, une seule corporation industrielle et une même confrérie religieuse sous l’invocation de saint Eloy; […]. — (Augustin Thierry, Recueil des monuments inédits de l'histoire du Tiers État, vol.4, 1870, p.286)
    • Le christianisme est tombé dans l’idolâtrie avec la théorie de la Trinité, l’invocation des saints, la mariolâtrie, et surtout la démonophobie. — (Charles Hacks & ‎Imbert, Le Diable au XIXe siècle, ou les Mystères du Spiritisme, Delhomme et Briguet, 1892, p.216)
    • À tour de rôle, elles s’imposent de répondre à leurs oraisons réciproques. Après quoi elles déroulent une suite interminable de litanies :
      — Vous devez désirer faire une invocation particulière, dit Telcide à Arlette. Faites-la… Nous la ferons avec vous.
      Sans qu’un muscle de son visage ne trahisse l’ironie de sa pensée, Arlette répond :
      — Notre-Dame de la Délivrance, priez pour moi…
      Les quatre demoiselles et leur bonne aussitôt de répéter :
      — Notre-Dame de la Délivrance, priez pour elle…
      — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 26.)
    • Certains poètes ont placé en tête de leurs œuvres une invocation à la Muse.
  2. (Vieilli) Prière que le poète adresse à une muse, à un génie, à une divinité, pour lui demander son secours.
  3. (Informatique) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Comme promis, nous allons étudier maintenant la règle qui autorise l’omission de l’esperluète dans un appel de sous-programme. Si le compilateur rencontre la définition de la fonction avant l’invocation, ou si Perl peut savoir d'après la syntaxe qu'il s'agit d'un appel de fonction, celle-ci peut être appelée sans esperluète, comme une fonction intégrée quelconque. — (Randal L. Schwartz & ‎Tom Phoenix, Introduction à Perl, traduit par Raymond Debonne & Noëlle Caël, éd. O'Reilly Media, 2002, p. 65)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier