irradiation

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin irradiatio (« rayonnement »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
irradiation irradiations
\i.ʁa.dja.sjɔ̃\

irradiation \i.ʁa.dja.sjɔ̃\ féminin

  1. (Didactique) Action d’irradier, de rayonner.
    • Le ciel était pur, le soleil resplendissait, en attendant que la lune, encore perdue dans son irradiation, l'éteignît peu à peu ! — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • (Figuré) L'être pur, c'est Bouddha, l'intelligence suprême et incompréhensible. Il produit tous les mondes par une irradiation éternelle. Cette lumière, qui sort de lui et de qui tout provient, va défaillant toujours de plus en plus, à mesure qu'elle s'éloigne de sa source et se disperse dans l'espace et la durée. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d'Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • L’Unité Absolue étant prise comme centre, l’Univers sidéral existant est le résultat d’une irradiation partant de ce centre. — (Edgar Poe, Eureka, 1848, traduction de Charles Baudelaire, 1864)
  2. (Physique, Industrie) Action d’irradier, de soumettre à un rayonnement.
    • En France, la loi autorise une irradiation allant jusqu'à 10 kilograys. Or, on sait qu'à partir de 6 kilograys, la plupart des nutriments (vitamines en tête) sont endommagés. — (Pascal Barbey, De bons yeux pour la vie, Éditions Albin Michel, 2011, chap. 3)
  3. (Familier) Propagation dans le corps
    • Lucas était à la limite de l’irradiation complète de l'alcool, suffisamment imbibé pour amortir le coup de la confrontation mais pas au point d'être ivre à se rouler par terre. — (Olivier Autissier, Nous les referons ensemble : roman auto-biographique, Éditions Le Manuscrit, 2004, p. 129)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier