irrationnel

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Vers 1370) Emprunté au latin irrationalis.
(Mathématiques) (1549).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin irrationnel
\i.ʁa.sjɔ.nɛl\
irrationnels
\i.ʁa.sjɔ.nɛl\
Féminin irrationnelle
\i.ʁa.sjɔ.nɛl\
irrationnelles
\i.ʁa.sjɔ.nɛl\

irrationnel \i.ʁa.sjɔ.nɛl\

  1. Qui n’est pas conforme à la raison.
    • Il venait de songer, comme à un aspect spécial de l’injustice irrationnelle du destin, que ces deux hommes vivaient, alors que Kurt était mort. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 346 de l’édition de 1921)
    • Nabet vit rouge et sentit monter en lui une colère irrationnelle. Pourtant il se contint, l'angoisse était plus forte que son ressentiment. — (Bernadette Boissié-Dubus, Sous les pavés, la plage... est rouge, éd. Clair de Plume 34, 2015, p. 40)
    • À l'inverse, le simple fait de prononcer « irrationnel » crée très souvent bien des remous, de la commotion, de l'insécurité. — (Jean Désy, L'irrationalité nécessaire, éd. XYZ, p. 130)
  2. (Mathématiques) Se dit des quantités qui n’ont aucune commune mesure avec l’unité, c’est-à-dire qui ne peuvent être représentées ni par des nombres entiers, ni par des fractions (les nombres rationnels).
    • Nombre irrationnel.
    • Quantité irrationnelle.

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

→ voir déraisonnable et insensé

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier