isolement

Voir aussi : isolément

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé du verbe isoler, suffixe -ment

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
isolement isolements
\i.zɔl.mɑ̃\

isolement \i.zɔl.mɑ̃\ masculin

  1. (Didactique) Action d'isoler, de mettre à part.
    • Dès le Moyen Âge, l’homme avait trouvé un moyen très efficace de lutter contre les pandémies : l’isolement ou le confinement, principe qui est encore très utilisé de nos jours. — (Isabelle Tovena-Pecault, Maîtriser les risques industriels de contamination, Éditions Lavoisier (Tec & Doc), 2014, p. 1)
  2. État d’une personne qui vit isolée.
    • Vivre dans l’isolement, dans un grand, dans un complet isolement.
    • Cet état d’isolement lui est pénible.
    • Si l’isolement trempe les forts, il est la pierre d’achoppement des incertains. — (Philippe Sollers, Éloge de l’infini, Gallimard, p. 61 citant Cézanne)
  3. État de ce qui est isolé.
    • En plein Atlantique, […], se dresse un étrange rocher, majestueux et terrible dans son isolement. […]. Rokall dresse son sommet à 21 mètres, hauteur d'une maison de cinq étages, et sa circonférence est d'environ 100 mètres. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Le désert solognot se confirme et semble se complaire dans son isolement comme au temps où marécages et autres humidités l'écartaient du reste du monde. petits nous sommes petits nous resterons. — (Gérard Bardon, Intercommunalité en Loir-et-Cher : Le sud en miettes !, dans Le petit Solognot (n°550) & Le petit Blaisois (n°8 bis) du 28 novembre 2012.)
  4. (Architecture) Distance entre deux parties de construction qui ne se touchent pas.
  5. (Physique) Séparation opérée par des milieux non conducteurs entre un corps qu’on électrise et les corps environnants qui pourraient lui enlever son électricité.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier