Voir aussi : Isotopie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) dérivé de isotope avec le suffixe -ie.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
isotopie isotopies
\i.zɔ.tɔ.pi\

isotopie \i.zɔ.tɔ.pi\ féminin

  1. (Physique) Caractéristique d’un isotope.
    • L’isotopie du radium.
  2. (Mathématiques) Caractéristique d’une fonction isotope.
    • La notion d’isotopie est notamment importante en théorie des nœuds : deux nœuds sont considérés identiques s’ils sont isotopes, c’est-à-dire si on peut déformer l’un pour obtenir l’autre sans que la « corde » se déchire ou se pénètre.
  3. (Linguistique) Redondance d’éléments dans un texte permettant de comprendre ce dernier.
    • Par isotopie, nous entendons un ensemble redondant de catégories sémantiques qui rend possible la lecture uniforme du récit, telle qu’elle résulte des lectures partielles des énoncés et de la résolution de leurs ambiguïtés qui est guidée par la recherche de la lecture unique. — (A. J. Greimas, Du sens. Essais sémiotiques, Le Seuil, 1970)
    • Par exemple dans « la gare partit en riant à la recherche des voyageurs », les sémèmes gare, partit et voyageurs sont tous les trois rangeables dans une case sémantique susceptible d’être indexée par le mot voyage, ce qui charpente notre phrase d’une isotopie, et lui donne l’allure sensée qui est la sienne, malgré son étrangeté. — (Jean-Michel Salanskis, Crépuscule du théorique ?, Les Belles Lettres, coll. « encre marine », 2016, page 88)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier



ParonymesModifier

Voir aussiModifier

  • isotopie sur l’encyclopédie Wikipédia