Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de Israël avec le suffixe -ien. Ce néologisme a été proposé en 1948 par Moshé Catane au journal Le Monde qui l'adopta alors, suivi par la presse dans son ensemble et l'usage commun[1],[2].

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin israélien
\iz.ʁa.e.ljɛ̃\
ou \is.ʁa.e.ljɛ̃\
israéliens
\iz.ʁa.e.ljɛ̃\
ou \is.ʁa.e.ljɛ̃\
Féminin israélienne
\iz.ʁa.e.ljɛn\
ou \is.ʁa.e.ljɛn\
israéliennes
\iz.ʁa.e.ljɛn\
ou \is.ʁa.e.ljɛn\

israélien \iz.ʁa.e.ljɛ̃\, \is.ʁa.e.ljɛ̃\ masculin

  1. Qui a rapport au pays d’Israël.
    • Le premier ministre israélien, l’armée israélienne.
    • Le retrait israélien de la bande de Gaza.
    • Je suis israélienne. Totalement israélienne. Avec des origines multiples, comme beaucoup d’Israéliens. — (Noa, L’Express, 26 novembre 1998)
    • Ici, des médecins et des infirmières israéliens - juifs comme arabes - et palestiniens soignent sans se soucier de savoir d’où vient le malade ni quel dieu il prie. — (L’Express, 6 octobre 2005)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  1. Qui est juif?, Robert Laffont, Paris, 1972
  2. « La naissance d'un mot », dans Le Monde, 27 août 1948, p. 9 [texte intégral]