Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De italien avec le suffixe -erie sur le modèle de chinoiserie.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
italiennerie italienneries
\i.ta.ljɛn.ʁi\

italiennerie \i.ta.ljɛn.ʁi\ féminin

  1. (Rare) Désigne quelque chose à caractère particulièrement italien ; ce peut être un objet tel un bibelot, un plat ou breuvage, une façon de faire (formalité, complication, comportement), , une prestation musicale, une production théâtrale, cinématographique, télévisuelle ou littéraire, etc.
    • Mais, tandis que Dresde court aux mêmes italienneries que Londres et que Venise, Hambourg, Venise du Nord, rappellerait plutôt Rome. — (José Bruyr, La Belle Histoire de la musique, Corréa, Paris, 1946)
    • Mais il lui était difficile d’éreinter comme il l’aurait souhaité les gloires officielles de la peinture allemande, la peinture militaire d’Anton von Werner, les italienneries distinguées de Feuerbach, les paysages sentimentaux d’Achenbach ou les chromos anecdotiques de Knaus qu’appréciait la cour impériale. — (Critique d’Art, dans Œuvres complètes [de Jules Laforgue], Éditions L’Âge d’Homme, Lausanne, 2000)

TraductionsModifier