Voir aussi : ivrogné

Étymologie

modifier
De l’ancien français ivroigne ; du latin populaire ebrionia (« ivresse »).

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
ivrogne ivrognes
\i.vʁɔɲ\

ivrogne \i.vʁɔɲ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui s'adonne à la consommation outrancière de boissons alcoolisées.
    • On sait cela, et bien d'autres choses, mais on redoute ce prêtre violent, ivrogne, blasphémateur et même voleur à l'occasion. — (Jean-Paul Desaive, Délits sexuels et archives judiciaires (1690-1750) , Communications, 1987, vol.46, n°46, page 119)

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
ivrogne ivrognes
\i.vʁɔɲ\

ivrogne \i.vʁɔɲ\ masculin et féminin identiques (On dit aussi ivrognesse pour une femme.)

  1. Personne qui s’enivre régulièrement ou qui boit avec excès.
    • Parmi les louanges qu’on donne à Bacchus, la plus glorieuse sans doute, c’est qu’il dissipe les soucis, les inquiétudes et les peines. Mais ce n’est pas pour longtemps: l’ivrogne cuve son vin, et les chagrins reviennent en poste. — (Jean-Charles Laveaux, 1780, traduction de L’Éloge de la folie (1509) d’Érasme)
    • Croyez-vous, s’écrie-t-il, croyez-vous qu’il m’a demandé un pourboire, cet ivrogne de moujik ! — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, chapitre IV, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Au personnage de Saint Jean-Baptiste y serait substitué celui d'un ivrogne sentencieux et vitupératif. — (Pierre Lasserre, Philosophie de Goût musical, Les Cahiers verts n° 11, Grasset, 1922, p. 80)
    • Les bancs, malgré le froid, avaient leurs dormeurs recroquevillés, leurs miséreux, leurs ivrognes de chaque nuit. Cette déchéance m’emplit de pitié, de tristesse […] — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • L’ivresse alcoolique est une expérience qui fait de l’ivrogne un poète et du soulographe un génie. — (Jean-Didier Vincent, Voyage extraordinaire au centre du cerveau, Odile Jacob, 2007, page 175)
    • De toute éternité, l’univers a compté
      Plus de suce-goulots qu’il n’y a d’honnêtes gens
      Plus d’ivrognes que de dames de charité
      Plus de fesse-tonneaux que de chênes pensants.
      — (Frank Giroud, Le Prince des amphores, 1998)
  2. (Botanique) Silène dioïque (Silene dioica).
  3. (Dauphiné)(Botanique) Nom donné à la pivoine par analogie de couleur avec le visage rouge des alcooliques.

Synonymes

modifier

Quasi-synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier
  •   ivrogne figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : alcoolisme.

Traductions

modifier

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe ivrogner
Indicatif Présent j’ivrogne
il/elle/on ivrogne
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’ivrogne
qu’il/elle/on ivrogne
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
ivrogne

ivrogne \i.vʁɔɲ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de ivrogner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de ivrogner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de ivrogner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de ivrogner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de ivrogner.

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier

Sources

modifier
  • [1] : Flore forestière française, 1989

Bibliographie

modifier