Ouvrir le menu principal
Voir aussi : jimat

Sommaire

TchèqueModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux slave имати, imati. L'infinitif du perfectif jmout, première personne : jmu est un néologisme ; il est issu du vieux slave, jęti, jьmǫ dont l’évolution phonétique régulière donne jít, de là jmout par dissimilation → voir pnout et pít où un phénomène similaire a eu lieu.
Jímat (« prendre ») est dans un rapport causatif avec mít, mám (« avoir ») issu vieux slave имѣти, jmati qui donne le russe иметь → voir zřít et zírat pour un autre exemple de causativité exprimée par une intercalation vocalique en i au sein du radical.
Plus avant, jmu est directement apparenté [1] au latin emo. Dans les dérivés, comparez příjem et praemium.

Verbe Modifier

jímat \Prononciation ?\ imperfectif (perfectif : jmout) (voir la conjugaison)

  1. Saisir, prendre.
    • A co krásy v jemné duši české dřímá,

      životem se jeví, srdce čilé jímá,

      kouzlí ráje živé na zemi,

      a tu barev čary, tamo písní zvuky,

      zde zas květy, plody blahotvorné ruky

      v ideálů poutá zájemy:

      kde vzít barev, bych vše líčil vděky tvoje,

      Bohem daná, vlasti drahá, máti moje?! — (Václav Štulc, Krásy vlasti, 1892)

      Et tant de beauté [qui] somnole dans l'âme tchèque,

      reprend vie, saisit le cœur dispos, etc.

SynonymesModifier

DérivésModifier

RéférencesModifier