Voir aussi : jâque

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1364) (Nom 1) De l’ancien français jaque, venant de l'arabe par l'intermédiaire de l'espagnol.
(XVIe siècle) (Nom 2) Du portugais jaca [1]. lui même du malayalam tsjakka («même sens»).

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
jaque jaques
\ʒak\

jaque \ʒak\ masculin

  1. (Vieilli) Pourpoint à manches et rembourré, servant à la fois de vêtement et de protection, en usage au Moyen Âge.
    • Quatre-vingt mille têtes armées; trente mille harnois blancs, jaques ou brigandines.— (Victor Hugo, Notre Dame de Paris, 1832)
    • Le roi était à cheval, vêtu de l'habillement court et étroit qu'on nommait un jaque. — (Prosper de Barante, Histoire des ducs de Bourgogne. t1, 1821-1824)

VariantesModifier

SynonymesModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
jaque jaques
\ʒak\
 
Des jaques.
 
Arille pulpeuse du jaque.

jaque \ʒak\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. (Botanique) Infrutescence du jaquier.
    • Faire attention à la sève visqueuse et collante du jaque. Lorsqu'il n'est pas mûr, il est apprêté comme un légume. Comme fruit, le jaque est consommé cru ou cuit, coupé en morceau ou rapé. On le transforme également en confiture..— (article Présentation, usages, cuisson et achat du jaque, site web Guide des aliments, consulté le 20 janvier 2013)

VariantesModifier

TraductionsModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Probablement [1] issu de jacques, sobriquet donné aux paysans insurgés de 1358, parce que ce vêtement court et simple rappelait celui porté par les paysans → voir marcel en français moderne ; un emprunt à l'espagnol jaco, issu de l'arabe šakk (« cotte de mailles, mailles d'armure ») ne convient, ni du point de vue phonétique, ni du point de vue historique : c'est le français qui est à l'origine du mot dans les autres langues romanes.

Nom commun Modifier

jaque \Prononciation ?\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. (Habillement) Tunique rembourrée, serrée et courte, munie de manches.
  2. Tunique armée, dite jaque de mailles.

SynonymesModifier

DérivésModifier

RéférencesModifier

EspagnolModifier

ÉtymologieModifier

Du persan شاه, šāh[1].

Nom commun Modifier

jaque \Prononciation ?\ masculin

  1. (Échecs) Échec.
    • Jaque mate, échec et mat.

DérivésModifier

RéférencesModifier

  • šāh dans Walther von Wartburg, Französisches Etymologisches Wörterbuch. Eine darstellung des galloromanischen sprachschatzes, Bonn, 1928. Première colonne, sous le sigle sp. jaque.

AnagrammesModifier

Moyen françaisModifier

ÉtymologieModifier

Probablement issu de jacques, sobriquet donné aux paysans insurgés de 1358, parce que ce vêtement court et simple rappelait celui porté par les paysans → voir marcel en français moderne ; un emprunt à l'espagnol jaco, issu de l'arabe šakk (« cotte de mailles, mailles d'armure ») ne convient, ni du point de vue phonétique, ni du point de vue historique : c'est le français qui est à l'origine du mot dans les autres langues romanes.

Nom commun Modifier

jaque \Prononciation ?\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. (Habillement) Tunique rembourrée, serrée et courte, munie de manches.

RéférencesModifier