jaune de Naples

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de jaune et de Naples. Pigment provenant d'un minerai qui était extrait dans la région de Naples.

Locution nominale Modifier

jaune de Naples \ʒon də napl\ masculin

 
La teinte jaune de Naples. (sens 2)
  1. Pigment constitué d'antimoniate de plomb, à l'origine extrait des cendres volcaniques du Vésuve (à côté de Naples).
  2. Nuance de la couleur jaune fournie par le pigment du même nom.
    • C’est peut-être un peu Layla, mais plus sûrement Geneviève, son ancienne amie malgache, qui est évoquée dans une de ses toiles les plus touchantes, « Aimée, escort-girl », traitée dans une palette exceptionnellement chaleureuse à base de terre d’ombre, d’orange indien et de jaune de Naples. — (Michel Houellebecq, La carte et le territoire, 2010, J’ai lu, page 119)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier