Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Composé de jeter et -ée.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
jetée jetées
\ʒə.te\
 
Une entrée de port et sa jetée. (1)
 
Jetée de Marseille au début du XXe siècle.

jetée \ʒə.te\ féminin

  1. Amas de pierres, de cailloux et d’autres matériaux jetés à côté du canal qui forme l’entrée d’un port, fortement maçonnés et ordinairement soutenus de pilotis, pour servir à rompre l’impétuosité des vagues.
    • La rue de la République, à Nouméa, partait d'une jetée de bois sur la mer et gagnait, après le palais blanc du gouverneur, une autre rue, que des maisons, […], flanquaient à droite. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • […], à 1 heure du matin, je pénétrais dans le port de Colon. Entre les deux jetées j’étais ébloui par de nombreuses lumières et j’évitais de justesse un vapeur qui sortait. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. Construction de bois ou de pierre que l’on fait dans un cours d’eau pour en redresser le lit.
    • Jetée de fascinage.
    • Jetée de charpente.
    • Jetée de maçonnerie.
  3. Amas de pierres, de sable et de cailloux jetés dans la longueur d’un mauvais chemin pour le rendre plus praticable.
    • Ce chemin est devenu très commode depuis qu’on y a fait une jetée.
  4. (Apiculture) Chaque nouvel essaim d'abeilles.

DérivésModifier

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   jetée figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : abeille, mer.

TraductionsModifier

Forme d’adjectif Modifier

jetée \ʒə.te\

  1. Féminin singulier de jeté.

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe jeter
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
jetée

jetée \ʒə.te\

  1. Participe passé féminin singulier de jeter.

Voir aussiModifier

  • jetée sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier