Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Composé de jeu et d’échec, l’intêret consistant à mettre le roi en échec, ne pouvant plus se dérober.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
jeu d’échecs jeux d’échecs
\ʒø d‿e.ʃɛk\

jeu d’échecs masculin

 
Un jeu d’échecs (2)
  1. Jeu se jouant sur un échiquier composé de 64 cases blanches et noires en alternance, chacun des deux joueurs disposant de 16 pièces.
    • Les batailles ne pouvaient donc plus être assimilées à des jeux d’échec dans lesquels l’homme est comparable à un pion ; elles devenaient des accumulations d’exploits héroïques, […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chap. VII, La morale des producteurs, 1908, p. 349)
  2. (Par métonymie) L’échiquier et les pièces.
    • Dans les mains de Julien Baduraux, agriculteur en Meurthe-et-Moselle, un carton de la taille d'un jeu d'échecs, se découpe en 25 plaquettes de diffusion et "permet de protéger l'équivalent de deux terrains de football".— (« Biocontrôle : la guerre des insectes aura bien lieu », geo.fr, chap. VII, 12 décembre 2018)

SynonymesModifier

DérivésModifier

MéronymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier