Ouvrir le menu principal

AfrikaansModifier

ÉtymologieModifier

(Pronom personnel) Du néerlandais jou.
(Adjectif possessif) Du néerlandais jouw.

Pronom personnel Modifier

jou \Prononciation ?\

  1. Pronom personnel objet de la deuxième personne du singulier : te.
    • Die meisie sien jou.
    La fille te voit.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Pronoms personnels en afrikaans
Nombre Personne Sujet Objet
Singulier 1er ek my
2e informel jy jou
formel u
3e homme hy hom
femme sy haar
non-humain dit
Pluriel 1er ons
2e julle
3e hulle

Adjectif possessif Modifier

jou \Prononciation ?\

  1. Ton, ta, tes.
    • Dit is jou boek.
    C’est ton livre.
    • Dit is jou boeke.
    Ce sont tes livres.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin vulgaire eo, qui vient du latin classique ego.

Pronom personnel Modifier

jou (pluriel nos ou nous)

  1. Je.

SynonymesModifier

Nom commun Modifier

jou \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de gieu.

RéférencesModifier

Créole guadeloupéenModifier

 

ÉtymologieModifier

Du français jour.

Nom commun Modifier

jou \Prononciation ?\

  1. Jour.
    • On jou, manman a-y risivwè on mové nouvèl toubònman.
    Un jour, sa mère a reçu une très mauvaise nouvelle.

Créole haïtienModifier

 

ÉtymologieModifier

Du français jour, du latin.

Nom commun Modifier

jou \ʒu\

  1. Jour.

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen néerlandais jou, issu lui-même du vieux néerlandais * une variante du nordique (possible du frison) de *iu. Le vieux néerlandais viendrait de *iwwiz, une variante du proto-germanique *izwiz.

Pronom personnel Modifier

jou \jɑu̯\

  1. Pronom personnel objet de la deuxième personne du singulier : toi, te.

Verbe Modifier

jou \jɑu̯\

  1. Première personne du singulier du présent de jouen.
  1. Impératif de jouen.

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 98,8 % des Flamands,
  • 99,0 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]