FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

En moyen français giflu, dérivé de gifle (« joue »), avec le suffixe -u avec l’influence de joue.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin joufflu
\ʒu.fly\

joufflus
\ʒu.fly\
Féminin joufflue
\ʒu.fly\
joufflues
\ʒu.fly\
 
Un enfant un peu joufflu.

joufflu \ʒu.fly\

  1. (Familier) Qui a de grosses joues.
    • Petit-Pierre paraissait plus avisé que ses frères ; mais autant ceux-ci étaient gros, joufflus et vermeils, autant il avait l’air maigre, chétif et pâlot. — (Charles Deulin, Manneken-Pis)
    • Une colossale figure du « Temps », soulève Terre et cadran sur ses vigoureuses épaules, tandis que des anges joufflus, des Amours pour mieux dire, se jouent tout autour, voletant et dégringolant jusque sur le fronton. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895, 1923)
    • Et voici que des guirlandes de jeunes filles, fleurs rieuses dans leurs corolles couleur de ciel, couleur d'eau, couleur de feuille, essaient la cadence des rondes dont le cornemusiste joufflu guidera aigrement les temps. — (Marcel Brion, La reine Jeanne, Éditions Robert Laffont, 1944, chap. 1)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
joufflu joufflus
\ʒu.fly\

joufflu \ʒu.fly\ masculin (pour une femme, on dit : joufflue)

  1. Personne qui a de grosses joues.

PrononciationModifier

RéférencesModifier