jurisconsulte

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin jurisconsultus.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
jurisconsulte jurisconsultes
\ʒy.ʁis.kɔ̃.sylt\

jurisconsulte \ʒy.ʁis.kɔ̃.sylt\ masculin

  1. (Vieilli) Celui qui est versé dans la science du droit et des lois et qui fait profession de donner son avis sur des questions de droit.
    • Le jurisconsulte Nerva, aïeul de l’empereur de ce nom …, fut le conseiller de Tibère. — (Jules Michelet, Histoire de France, tome I, A. Lacroix et Cie, Paris, 1880, p. 98)
    • L'auteur de l'explication, Florentin de Thierrat, était né à Mirecourt vers la fin du XVIe siècle ; ce fut un jurisconsulte de grand mérite, tout à la fois habile, conciliant ; on l'appelait l'arbitre de la province. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895)
    • Les jurisconsultes civils donnèrent aussi leur avis et Valin dans son Commentaire sur l'Ordonnance de la Marine déclara « que les philosophes (sic) qui désapprouvaient la guerre de course étaient de mauvais citoyens. » — (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux, Édouard Champion, 1929, p.50)
    • En 1792, le jurisconsulte Muraire, qui mourut plus tard premier président de cassation, écrivait : … — (Pierre Louÿs, Liberté pour l'amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier