juste milieu

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de juste qualifiant milieu.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
juste milieu justes milieux
\ʒys.tə mi.ljø\

juste milieu \ʒys.tə mi.ljø\ masculin

  1. Point d’équilibre, autant au sens figuré qu’au sens propre.
    • Cette vertu (la libéralité) semble être le juste milieu dans les affaires d’argent, car l’homme libéral est l’objet de nos éloges non pas dans les travaux de la guerre, ni dans le domaine où se distingue l’homme modéré, ni non plus dans les décisions de justices, mais dans le fait de donner et d’acquérir de l’argent, et plus spécialement dans le fait de donner. — (Aristote, Éthique à Nicomaque, livre IV, chap. 1)
    • 20 août 42 – Nous nous sommes baignés dans le Cher, à l’ombre d’immenses peupliers. La beauté tranquille d’un détour de rivière sous les arbres, de ce paysage modeste et admirable qu’on ne remarque pas du premier coup, me fait adorer la France et le juste milieu. — (Benoîte et Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, page 224)
    • De tous les peuples, nous sommes les « plus » extrémistes. Ou nous sommes persuadés que nous sommes les meilleurs, ou nous sommes les pires. Le juste milieu, on ne sait pas ce que c’est. — (Yasmina Khadra, Morituri, éditions Baleine, 1997, page 140)
    • Il est intéressant de noter que c’est bien le blog Le Salon Beige qui est à l’origine du revirement de la Conférence des évêques de France, un blog très identitaire, mais que, dans un souci évident de symétrie et d’incarnation d’une sorte de juste milieu, l’évêque se sent obligé de dénoncer aussi un blog phare de la tendance ecclésiale opposée : le blog d’ouverture des « baptisé-e-s ». — (Josselin Tricou, La « cathosphère », montée en puissance de nouvelles autorités religieuses ?, note n° 7, dans tic&société, vol. 9, n° 1-2, 1er & 2e semestre 2015 : Les religions au temps du numérique (https:/journals.openedition.org/ticetsociete))

SynonymesModifier

Voir aussiModifier

TraductionsModifier