Voir aussi : k’as

FrançaisModifier

Forme de nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ka kas
\ka\

kas \ka\ masculin

  1. Pluriel de ka (autre appellation du kaon).

PrononciationModifier

AfrikaansModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

kas \Prononciation ?\

  1. (Mobilier) Armoire.

AnagrammesModifier

BretonModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen breton cacc[1][2].

Verbe Modifier

Mutation Infinitif
Non muté kas
Adoucissante gas
Spirante cʼhas

kas \ˈkasː\ intransitif-transitif direct (voir la conjugaison), base verbale kas-

  1. Amener, apporter, conduire, emmener.
    • Etre kas ha kerhad anezo ne oam ket bet eun eur. — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé - Deuxième partie - Dictionnaire breton-français des expressions figurées, 1ère ed. 1970, page 241)
      Pour les y conduire et pour les ramener nous n’avions pas mis une heure en tout.
  2. Chasser, expulser, renvoyer.
  3. Envoyer, expédier.

DérivésModifier

Forme de verbe Modifier

Mutation Forme
Non muté kas
Adoucissante gas
Spirante cʼhas

kas \ˈkasː\

  1. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe kas.
  2. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe kas.

RéférencesModifier

  1. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499
  2. Albert Deshayes, Dictionnaire étymologique du breton, Le Chasse-Marée, Douarnenez, 2003, page 375b

Créole du Cap-VertModifier

Forme de pronom interrogatif Modifier

Singulier Pluriel
kal kas

kas \Prononciation ?\

  1. Pluriel de kal.

RéférencesModifier

  • Nicolas Quint, Dictionnaire cap-verdien - français, L'Harmattan, mai 2000, ISBN 273848090X, page xxii

Créole haïtienModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

kas \Prononciation ?\

  1. Casque.
    • m ap koute mizik nan kas Gogo a.
      J'entends de la musique dans le casque de Gogo.

PrononciationModifier

  Prononciation audio manquante. (Ajouter un fichier ou en enregistrer un avec Lingua Libre  )

FinnoisModifier

ÉtymologieModifier

D’une expression contractée de katsos (optatif présent à la 2ème personne du singulier) qui vaut « vois-tu » ou « regarde-moi ça ».

Interjection Modifier

kas \ˈkɑs\ invariable

  1. Voilà.
    • Kas, se on nyt valmis.
      'Voilà', c'est prêt maintenant.
  2. « Tiens, tiens » quand redondé.
    • Kas, kas ! Sinulla onkin uusi kampaus.
      'Tiens, tiens' ! Tu as bien une nouvelle coiffure.

SynonymesModifier

IndonésienModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

kas \Prononciation ?\

  1. Caisse.
  2. Caisse.
  3. Caisse.

KotavaModifier

ÉtymologieModifier

Racine inventée arbitrairement[1].

Particule Modifier

kas \kas\

  1. Est-ce que.
    • Kas plinafa jinafa dakela ? — (vidéo)
      Est-ce que mon odeur est agréable ?

DérivésModifier

PrononciationModifier

  • France : écouter « kas [kas] »

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  • « kas », dans Kotapedia


NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Nombre Singulier Pluriel
Nom kas kassen
Diminutif kasje kasjes

kas \kɑs\ masculin/féminin

  1. Caisse, trésorerie.
    • niet bij kas zijn
      être à court d’argent
  2. Serre pour les plantes.
    • planten in kassen kweken
      cultiver des plantes en serres
  3. Cavité.

SynonymesModifier

caisse
serre
cavité

DérivésModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[2] :
  • 96,8 % des Flamands,
  • 99,1 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  1. Selon l'argumentaire développé par l'initiateur du kotava, cette langue ne tire pas des autres langues son vocabulaire.
  2. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]