Voir aussi : ke’el

AfrikaansModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

keel \ˈkiə̯l\ (pluriel : kele \ˈkiə̯.lə\)

  1. (Anatomie) Gorge.

AnagrammesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen anglais kele ; du vieux norrois kjǫlr [1].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
keel
\kiːl\
keels
\kiːlz\

keel \kiːl\

  1. (Navigation) Quille.
    • "Then the steersman took his place at the right of the sternpost, looking forward to the ship's master, who stood on a plank let in at the jointure of the keel with the stem, which was carved as the Old Serpent of Andrad." — (Ursula K. Le Guin, A Wizard of Earthsea, 1968, éd. 2004 ISBN 0553383043)
"Puis le timonier prit sa place à la droite de l'étambot, guettant les instructions du capitaine, qui se tenait sur un épais madrier inséré à la jointure de la quille et de l'étrave et dans lequel était sculpté le Vieux Serpent d'Andrade." — (traduction de Philippe R. Hupp et Françoise Maillet, Le Sorcier de Terremer, 1980 ISBN 2221094611)

DérivésModifier

  • keel over (« tomber dans les pommes ») (verbe)

PrononciationModifier

  • (États-Unis) : écouter « keel [kiːl] »


AnagrammesModifier


RéférencesModifier

EstonienModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

keel \Prononciation ?\ (pluriel : keeled)

  1. (Linguistique) Langue, langage.

AnagrammesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin gula (« gorge »).

Nom commun Modifier

Nombre Singulier Pluriel
Nom keel kelen
Diminutif keeltje keeltjes

keel \keːl\ féminin/masculin

  1. (Anatomie) Gorge (partie antérieure du cou).
    • een droge keel hebben
      avoir la gorge sèche
    • een ontstoken keel hebben
      avoir la gorge enflammée
    • iemand de keel afsnijden
      couper la gorge à quelqu’un
    • iemand bij de keel grijpen
      serrer quelqu’un au kiki
    • (Figuré) iemand het mes op de keel zetten
      prendre quelqu’un à la gorge
  2. Gosier (partie intérieure de la gorge).
    • zij hangen mij de keel uit
      ils me sortent des yeux
    • een kikker in de keel hebben
      avoir un chat dans la gorge
  3. (Héraldique) Gueules.

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 99,1 % des Flamands,
  • 100,0 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

  • Pays-Bas : écouter « keel [keːl] »

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]