AllemandModifier

ÉtymologieModifier

Moyen haut-allemand klemmen.

Verbe Modifier

klemmen \ˈklɛ.mn̩\

  1. Glisser, caler quelque chose.
    • Ich klemmte ein Stück Holz unter die Tür. - Je calai/glissai un morceau de bois sous la porte
    • Ich habe mir die Zeitung unter den Arm geklemmt. - Je me suis calé/mis le journal sous le bras
  2. (Familier) Piquer, faucher. → voir klauen
    • Er hat sich meine Geldbörse mit 100 Euro geklemmt. - Il m’a fauché ma bourse avec 100 euros
  3. (Intransitif) Coincer, être bloqué.
    • Das Schloss klemmt. - La serrure est bloquée
    • (Familier) Wo klemmmt’s denn? - Où est-ce que ça coince?

sich klemmen

  1. Rester coincé, se coincer, se pincer.
    • Ich habe mich geklemmt. - Je me suis pincé(e)
    • Ich habe mir den Daumen in der Tür geklemmt. - Je me suis coincé le pouce dans la porte
  2. (Familier) Harceler quelqu’un pour obtenir quelque chose, s’accrocher à quelque chose.
    • Ich klemme mich hinter die Arbeit - Je m’accroche à ce travail
    • Sie klemmt sich hinter mich, damit ich ihr helfe. - Elle me colle pour que je l’aide

PrononciationModifier

NéerlandaisModifier

  Cette page a été créée automatiquement et nécessite une vérification.
Merci d’enlever ce bandeau une fois la page vérifiée.
Langue concernée : néerlandais.

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

klemmen

  1. Pincer.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 97,8 % des Flamands,
  • 99,3 % des Néerlandais.


PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]