Voir aussi : kŭm

Conventions internationalesModifier

Symbole Modifier

kum

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du koumyk.

RéférencesModifier

GagaouzeModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux turc ; voir kum.

Nom commun Modifier

kum \Prononciation ?\

  1. Sable.

KotavaModifier

ÉtymologieModifier

Racine inventée arbitrairement[1].

Préposition Modifier

kum \kum\

  1. De, en.
    1. La préposition kum introduit le complément second de certains verbes bitransitifs ; elle est dans ce cas substituable par gu.
      • Va rova kum inta iayá.
      Je fabriquai une chaise en bois.
    2. La préposition kum introduit un complément de nom. Cette préposition est souvent concurrencée par des formes adjectivées avec le suffixe -f ou -af.
      • Rebava kum rapor su atitsur.
      Le mur en pierre vient de s’effondrer.
    3. Emploi de kum en tant que complément attributif.
      • Minafa stekefa mona titir kum bapla.
      Notre furure maison sera en paille.

PrononciationModifier

  • France : écouter « kum [kum] »

RéférencesModifier

  • « kum », dans Kotapedia
  1. Selon l'argumentaire développé par l'initiateur du kotava, cette langue ne tire pas des autres langues son vocabulaire.

KumanáModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

kum \Prononciation ?\

  1. Eau.

RéférencesModifier

PolonaisModifier

ÉtymologieModifier

(Parrain) Du vieux slave кѹмъ, kumŭ, mot inconnu des Tchèques et des Lusaciens qui est arrivé par la Ruthénie[1] ; pour Brückner[1] c’est à l’origine un mot turc (voir kuma (« concubine ») en turc) sans lien étymologique avec kumoter, kmotr (« parrain ») - pour Vasmer[2], il est issu de kъmotrъ, kŭmotrŭ (« parrain ») avec apocope et allongement de la voyelle initiale et l’origine turque est peu probable. Pour une origine latine, plaide le fait que le grec byzantin (qui via la liturgie orthodoxe enrichit le vocabulaire des langues slaves orientales) a κουμπάρος, kumparos, κουμπάρα, kumpara (« témoin de mariage ») qui correspond au bulgare кум, kum, кума, kuma (« témoin de mariage ») - remontant au latin compater via le vénitien compare (« parrain, compère »).
(Mangeoire) De l’allemand Kumm[1].

Nom commun 1 Modifier

kum \kũm\ masculin animé (pour une femme, on dit : kuma)

  1. (Désuet) Ami, compère.
  2. (Famille) Parrain.
    • W Polsce na określenie ojca chrzestnego w stosunku do matki chrzestnej i do rodziców dziecka oraz jego ojca w stosunku do rodziców chrzestnych używano określenia kum, kobieta zaś była kumą. W znaczeniu przenośnym słowo kum czy kuma oznacza bliskiego znajomego. — (Rodzice chrzestni sur l’encyclopédie Wikipédia (en polonais)  )

SynonymesModifier

Nom commun 2Modifier

kum \Prononciation ?\ masculin inanimé

  1. Mangeoire.

SynonymesModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c « kum », dans Aleksander Brückner, Słownik etymologiczny języka polskiego, 1927
  2. Max Vasmer, Russisches etymologisches Wörterbuch, Winter, Heidelberg 1953–1958 ; traduit en russe : Этимологический словарь русского языка, Progress, Moscou, 1964–1973

TobiModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

kum \Prononciation ?\

  1. (Ichtyologie) Naso unicornis.

RéférencesModifier

TurcModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux turc.

Nom commun Modifier

kum \kum\

  1. Sable, arène.