Voir aussi : LE, Le, le, , , , , , lẽ, lẹ, lẻ, lề, lễ, lệ, lể, le’, leʔ, -le,

Étymologie

modifier
(Date à préciser) Substantivation de l’adjectif ancien français (« large ») issu du latin latus (« large »).

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
lés
\le\

\le\ masculin

  1. Largeur d’une étoffe ou d’un papier peint entre ses deux lisières.
    • Un de velours, de taffetas, de toile. — Draps de lit de deux lés.
    • Maître Olivier qui le suivait lisait tout haut le mémoire: Pour avoir fait de neuf une grande cage de bois de grosses solives, membrures et sablières, contenant neuf pieds de long sur huit de — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)
    • La belle madame Tiphaine avait du reps pareil, elle remplaça le elle-même. — (Honoré de Balzac, Pierrette, 1840)
    • Quelques lés de vieille indienne, à figures de comédie, mettaient sur les murs la tristesse aimable des gaietés passées. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 206)
    • D’un drap de lit qu’il a déchiré et dont il a noué bout à bout les deux lés, il a fait une sorte de corde. — (André Gide, Les Caves du Vatican, 1914)
    • Elles [les actrices] appartenaient à une race inconnue, admirable, que la nature avait dotée invariablement d’yeux très grands, de cils très noirs, de cheveux frisés en éponge sur le front, et d’un de tulle sur une seule épaule, l’autre demeurant nue… — (Sidonie-Gabrielle Colette, La Maison de Claudine, Hachette, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 96)
    • (Par analogie) Les asphaltes purs d’étanchéité sont des mastics bitumineux, de même que les masses d’enrobage des lés d’étanchéité. — (Georges Aussedat, Utilisation des ultrafines naturelles dans les enrobés fillerisés, CEBTP, février 1996)
  2. (Par extension) Bande de papier peint de largeur standard.
    • Le vernissage de l’exposition temporaire venait juste d’avoir lieu, le matin même, et les premiers visiteurs arrivaient, en tout début d’après-midi, pour découvrir l’œuvre de la jeune artiste : une quarantaine de lés de papier décorés de motifs végétaux suspendus dans le passage de la Cohue. — (Bertrand Le Bagousse, Une œuvre partiellement incendiée au musée de la Cohue à Vannes, Le 09 mars 2024 sur letelegramme.fr → lire en ligne)
  3. Chemin de halage.

Synonymes

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Paronymes

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier

Références

modifier

Étymologie

modifier
Du latin latus (« large »).

Adjectif

modifier
Nombre Cas Masculin Féminin Neutre
Singulier Sujet lez lee
Régime
Pluriel Sujet lees
Régime lez

*\Prononciation ?\

  1. Large.
    • tor de marbre grant et lee — (Le Roman de Troie, édition de Constans, tome I, p. 410, c. 1165)
      une tour de marbre grande et large
    • Quand les rats mangeront les chats,
      le roi sera seigneur d'Arras ;
      quand la mer qui est grande et lee,
      sera à la Saint-Jean gelée,
      on verra, par-dessus la glace,
      sortir ceux d'Arras de leur place.
      — (Chanson datant du siège d'Arras de 1640, citée par Victor Hugo dans Notre-Dame de Paris)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)

Nom commun

modifier

*\Prononciation ?\ masculin

  1. Largeur.

Variantes

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Dérivés dans d’autres langues

modifier
  • Français :

Références

modifier
 

Étymologie

modifier
Du français vouloir, via ses formes du présent.

\Prononciation ?\

  1. Vouloir.

Étymologie

modifier
Du français.

\Prononciation ?\

  1. Vouloir.

Article défini

modifier

\Prononciation ?\

  1. Les. Note d’usage : devant pli pour faire le comparatif.

Références

modifier
  • Pierre Pinalie et Jean Bernabé, Grammaire du créole martiniquais en 50 leçons, L’Harmattan, 1999, p. 19

Étymologie

modifier
(Siècle à préciser) Du français être.

\le\

  1. suis, es, est, sommes, êtes, sont.
    • – Kisa ? A moin ? Ou connaît kisa mi  ? — (Gaëlle Bélem, Le fruit le plus rare ou la vie d’Edmond Albius, Gallimard, 2023)
      – Qui ça ? Moi ? Tu sais qui je suis ?
    • Kisa ou  ?.
      Qui tu (vous) es (êtes) ?
    • Nou là.
      On est là.
    • Zot bien ?
      Vous (tu) êtes (es) bien ?
    • Toué jolie, ton dent blanc comm’de riz
      Toué jolie, ton zié brille comm’grain letchis
      Ton zié noir ti fille, ton cheveu noir aussi
      Ah ti fille, n’a rien que ton dent que blanc comm’un grain de riz.
      — (Paroles : Pierre Vidot ; Musique : Serge Barre, Toué lé jolie)
      Tu es jolie, tes dents sont blanches comme du riz
      Tu es jolie, tes yeux brillent comme un noyau de letchi
      Tes yeux sont noirs petite fille, tes cheveux sont noirs aussi
      Ah petite fille il n’y a rien que tes dents qui sont blanches comme un grain de riz.

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Forme d’article défini

modifier
Singulier Pluriel
Masculin l’
\l\


\le\
Féminin la
\la\

\le\

\Prononciation ?\ (graphie MOGA)

  1. Pluriel de l’ et la, équivalent de « les ».

Nom commun

modifier

\Prononciation ?\ masculin (graphie inconnue)

  1. Lit.

Références

modifier

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun

modifier
Déclinaison
Cas Singulier Pluriel
Nominatif levek
Accusatif levet leveket
Datif lének leveknek
Instrumental lével levekkel
Causal-final léért levekért
Translatif lévé levekké
Terminatif léig levekig
Essif formel léként levekként
Essif modal - -
Inessif lében levekben
Superessif lén leveken
Adessif lénél leveknél
Illatif lébe levekbe
Sublatif lére levekre
Allatif léhez levekhez
Élatif léből levekből
Délatif léről levekről
Ablatif létől levektől
Possessif non-attributif singulier léé leveké
Possessif non-attributif pluriel lééi levekéi

ou

Déclinaison
Cas Singulier Pluriel
Nominatif lék
Accusatif lét léket
Datif lének léknek
Instrumental lével lékkel
Causal-final léért lékért
Translatif lévé lékké
Terminatif léig lékig
Essif formel léként lékként
Essif modal - -
Inessif lében lékben
Superessif lén léken
Adessif lénél léknél
Illatif lébe lékbe
Sublatif lére lékre
Allatif léhez lékhez
Élatif léből lékből
Délatif léről lékről
Ablatif létől léktől
Possessif non-attributif singulier léé léké
Possessif non-attributif pluriel lééi lékéi

\leː\ (pluriel levek \lɛ.vɛk\)

  1. Jus.
  2. (Argot) Argent.
    • Csettintek és dől a . — (Nemazalány - Suttyó (feat. Karola) → lire en ligne)
      Je claque des doigts, et l'argent coule.

Note : Le pluriel lék et l'accusatif lét sont rares, et on leur préfère respectivement les formes levek et levet, sauf quand le mot prend le sens de « argent », où il devient la seule forme correcte.

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Références

modifier

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif

modifier

\lɛ˦˥\

  1. Louche, affecté de strabisme.
    • le
      (redoublement; sens atténué) légèrement louche

Prononciation

modifier

  Prononciation audio manquante. (Ajouter un fichier ou en enregistrer un avec Lingua Libre  )

Paronymes

modifier

Références

modifier