Voir aussi : Léonais

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif 1 et Nom 1) De León avec le suffixe -ais.
(Adjectifs 2, 3 et Noms 2, 3) De Léon avec le suffixe -ais.

Adjectif 1 Modifier

Singulier Pluriel
Masculin léonais
\le.ɔ.nɛ\
Féminin léonaise
\le.ɔ.nɛz\
léonaises
\le.ɔ.nɛz\

léonais \le.ɔ.nɛ\ singulier et pluriel identiques

  1. (Géographie) Relatif à la ville de León, en Espagne, à sa province, ou à ses habitants.

TraductionsModifier

Adjectif 2Modifier

Singulier Pluriel
Masculin léonais
\le.ɔ.nɛ\
Féminin léonaise
\le.ɔ.nɛz\
léonaises
\le.ɔ.nɛz\

léonais \le.ɔ.nɛ\ singulier et pluriel identiques

  1. (Géographie) Relatif au pays de Léon, province de Bretagne, ou à ses habitants.

TraductionsModifier

Adjectif 3Modifier

Singulier Pluriel
Masculin léonais
\le.ɔ.nɛ\
Féminin léonaise
\le.ɔ.nɛz\
léonaises
\le.ɔ.nɛz\

léonais \le.ɔ.nɛ\ singulier et pluriel identiques

  1. (Géographie) Relatif à Saint-Léon-le-Grand, municipalité de paroisse québécoise de la région de la Bas-Saint-Laurent[1].

TraductionsModifier

Nom commun 1 Modifier

Au singulier uniquement
léonais
\le.ɔ.nɛ\

léonais \le.ɔ.nɛ\ masculin, au singulier uniquement

  1. (Linguistique) Dialecte de l’asturléonais parlé dans la province de León, en Espagne, et quelques zones adjacentes. Son code ISO 639-2 est roa-leo.
  2. (Par extension) (Linguistique) Asturléonais.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Au singulier uniquement
léonais
\le.ɔ.nɛ\

léonais \le.ɔ.nɛ\ au singulier uniquement masculin

  1. (Linguistique) Dialecte du breton parlé dans le pays de Léon.

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 3Modifier

Singulier Pluriel
Masculin léonais
\le.ɔ.nɛ\
Féminin léonaise
\le.ɔ.nɛz\
léonaises
\le.ɔ.nɛz\

léonais \le.ɔ.nɛ\ masculin (pour une femme, on dit : léonaise) singulier et pluriel identiques

  1. (Élevage) Ancienne race de cheval bretonne.
    • La philosophie-en-soi n’existe pas plus que le cheval-en-soi : il existe des philosophies comme il existe des arabes, des percherons, des léonais, des anglo-normands. Ces philosophies sont produites par des philosophes : cette proposition n’est point si vaine qu’on accoutumé de le croire. — (Paul Nizan, Les Chiens de garde, 1932, page 5)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier