Voir aussi : lézardé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) Féminin de lézard.
(Nom 2) Par analogie de forme avec la queue courbe, voir « crevasse »

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
lézarde lézardes
\le.zaʁd\

lézarde \le.zaʁd\ féminin

  1. Lézard femelle.

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
lézarde lézardes
\le.zaʁd\
 
La tour de l’Orle d’or présente une longue lézarde à Semur-en-Auxois, France (sens 1)
 
Une lézarde au milieu d’un texte (sens 4).

lézarde \le.zaʁd\ féminin

  1. Fente, crevasse dans un ouvrage de maçonnerie.
    • L’aspect était misérable. Le papier des murs était sale, déchiré et décollé par places ; des lézardes au plafond enfumé zigzaguaient. — (Paul Lafargue, Pie IX au Paradis - 1890)
    • Jusqu’ici le monceau de sa fortune avait résisté ; mais il semblait enfin qu’il s’entamât secrètement, et l’on y pouvait deviner des lézardes comme dans ces blocs de glace, au dégel, qui frissonnent à la base longtemps avant de s’abymer dans les eaux. — (Paul-Jean Toulet, Mon Amie Nane, 1922)
    • Les lézardes des murs ne seront jamais comblées. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • J'avais une mansarde
      Pour tout logement
      Avec des lézardes
      Sur le firmament.
      — (Georges Brassens, Auprès de mon arbre, in Je me suis fait tout petit, 1956)
  2. (Figuré) Fissures d’un édifice.
    • Notre civilisation craque de toutes parts. Les lézardes sont telles qu’il est presque impossible de les réparer. Dès que l’on veut boucher une fissure, on voit en apparaitre une autre, qui est la conséquence de la réparation opérée. — (Alfred Naquet, Vers l’union libre, E. Juven, Paris, 1908)
  3. Petit galon qui sert à border la ligne de jonction de l’étoffe et du bois d’un meuble.
    • (Figuré)Pas de fermes isolées, rien que des bourgs formés de maisons les plus dissemblables, qu'une lézarde de géraniums essaye en vain d'appareiller. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
  4. (Typographie) Effet de ligne blanche, plus ou moins droite, oblique ou brisée, occasionné par la superposition fortuite d’espaces inter-mots.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   lézarde figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : typographie.

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe lézarder
Indicatif Présent je lézarde
il/elle/on lézarde
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je lézarde
qu’il/elle/on lézarde
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
lézarde

lézarde \le.zaʁd\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de lézarder.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de lézarder.
    • La titubation provoquée par l’inégalité du pavement (cour de Guermantes, de l’Institut, etc.), hésitation du corps, embarras du retard qui lézarde l’emploi du temps, voici qu’elle désaffaire, désaffecte, rend disponible pour un désœuvrement propice à la mise en œuvre ; pour le ou bien ou bien, cette dis-jonction du regard pensant comparant, qui rassemble, re-compose un tout conjonctivement, de « proche en proche ». — (site po-et-sie.fr, janvier 2019)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de lézarder.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de lézarder.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de lézarder.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier