Ouvrir le menu principal

l’avare et le cochon ne sont bons qu’après leur mort

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de avare, cochon, bon, après, leur et mort.
Le cochon est bon après sa mort pour s’en nourrir, et l’avare est bon après sa mort pour l’argent qu’il n'a pas dépensé de son vivant et qu’il laisse aux autres.

Locution-phrase Modifier

l’avare et le cochon ne sont bons qu’après leur mort \l‿a.va.ʁ‿e lə kɔ.ʃɔ̃ nə sɔ̃ bɔ̃ k‿a.pʁɛ lœʁ mɔʁ\

  1. (Proverbe) Un avare doit presqu’être considéré comme un animal.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France (Saint-Maurice-de-Beynost) : écouter « l’avare et le cochon ne sont bons qu’après leur mort [Prononciation ?] »
  • France (Toulouse) : écouter « l’avare et le cochon ne sont bons qu’après leur mort [Prononciation ?] »