FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin lamia.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
lamie lamies
\la.mi\
 
Lamia de Herbert Draper, représente Lamie. (1)

lamie \la.mi\ féminin

  1. (Mythologie) Être fabuleux qui passait pour dévorer les enfants et qu’on représentait ordinairement avec une tête et torse de femme et un corps de serpent.
    • Jamais une sombre lamie, une mante décharnée n’osa étaler la hideuse laideur de ses traits dans les banquets de Thessalie. — (Charles Nodier, Smarra, ou les démons de la nuit, 1821)
    • Des êtres surnaturels, répondit le magister Hermod d’une voix qui imposait. Pourquoi ne seraient-ce pas des esprits, des babeaux, des gobelins, peut-être même quelques-unes de ces dangereuses lamies, qui se présentent sous la forme de belles femmes… — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, pages 38–52)
  2. (Zoologie) Requin pouvant mesurer jusqu’à 8 mètres, de couleur gris bleuâtre sur la face supérieure et blanche sur la face inférieure. Lamna nasus ou touille-bœuf ou melantoun, ou maraîche.
    • La lamie se nourrit surtout de poissons pélagiques comme le hareng, le cavalo ou le maquereau, elle consomme aussi de la morue, du sébaste, de l’aiglefin, de l’encornet ainsi que des mollusques et crustacés, mais pas de mammifères marins.

SynonymesModifier

Poisson :

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
lamie lamies
\la.mi\
 
Le lamie tisserand (Lamia textor) mesure de 15 à 32 mm

lamie \la.mi\ masculin

  1. (Zoologie) Insecte coléoptère xylophage, le lamie tisserand (Lamia textor) vit dans toute l’Europe et une partie de l’Asie, de la Sibérie au Japon.
    • La larve du lamie se développe lentement (3 ou 4 ans) dans le bois mort de certains feuillus tendres.

HomophonesModifier

  • l’ami, l’amie

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • lamie sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier