Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De langue et de diplomatie.

Locution nominale Modifier

langue de la diplomatie \lɑ̃ɡ də la di.plɔ.ma.si\ féminin singulier

  1. (Linguistique) (Diplomatie) Langue utilisée internationalement en diplomatie.
    1. Latin jusqu’au XVIIe siècle.
      • Tout étonnement cesse pour qui connaît l’histoire littéraire du XIIe siècle, et l’état intellectuel et moral du moyen-âge en général. […] Le latin n’est pas pour les hommes de ce temps une langue morte, c’est pour tous les gens qui se piquent d’un peu de culture intellectuelle la langue courante ; c’est la langue des hautes connaissances, la langue de la foi et la langue de l’Église, comme la langue de l’école ; c’est la langue des affaires, la langue de la diplomatie, la langue de l’histoire, de celle qui se fait comme de celle qui se raconte. — (M. A. Joly, Benoît de Sainte-More et le Roman de Troie, dans Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie, vol. 27, 1869, pp. 599-600)
      • Le français était une langue de prestige dans certaines cours européennes dès le XVIe siècle, bien que le latin fût toujours considéré comme langue de la diplomatie. — (Hervé Abalain, Le français et les langues historiques de la France, 2007, ISBN 9782877478816, p. 43)
    2. Français du XVIIIe siècle à la Première Guerre mondiale.
      • Le français commença à s’imposer pour les échanges et les traités à partir du début du XVIIIe siècle, bien que les communications entre la France et l’Empire aient conservé le latin jusqu’à la Révolution française. […] Le français fut la langue de la diplomatie durant tout le XIXe siècle et les deux premières décennies du XXe siècle. C’était la langue de presque toutes les réunions internationales importantes, des traités et des relations officielles. — (Jesús Baigorri Jalón, De Paris à Nuremberg : naissance de l’interprétation de conférence, 2004, ISBN 9782760305762, p. 11)
      • Rappelons que le français a gagné également du terrain hors de la France devenant la langue de la diplomatie pour environ deux siècles. — (Xavier Blanco et Krzysztof Bogacki, Introduction à l’histoire de la langue française, 2014, ISBN 9788449048470, p. 230)

SynonymesModifier

Français :

TraductionsModifier