Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Charles Quint disait : « Je parle anglais aux marchands, italien aux dames, français aux hommes, espagnol à Dieu et allemand à mon cheval. ». Composé de langue et chevaux.

Locution nominale Modifier

langue des chevaux \lɑ̃ɡ de ʃə.vo\ féminin singulier

  1. (Péjoratif) Allemand (langue).
    • Les belles dames, les princes parlent tous l’italien, l’espagnol ; les hommes politiques étudient le portugais, l’anglais : nul n’a cure de l’allemand ; mieux vaudrait encore, quitte à perdre son temps, apprendre, comme Gargantua, à réciter le Domat à rebours que d’apprendre « la langue des chevaux ». — (Revue bleue politique et littéraire, 1878)
    • Quand elle parlait, l’allemand, qui est appelé la langue des chevaux, devenait plus doux que l’italien, qui est la langue des dames. — (Guillaume Apollinaire, « La Rose de Hildesheim » in L’Hérésiarque et Cie, 1910)

SynonymesModifier