lanterne rouge

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de lanterne et de rouge

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
lanterne rouge lanternes rouges
\lɑ̃.tɛʁ.nə ʁuʒ\

lanterne rouge \lɑ̃.tɛʁ.nə ʁuʒ\ féminin

  1. (Sens propre) Feu arrière d’un train.
  2. (Sport) (Familier) (Figuré) Dernier d’une course sportive et, de manière générale, de toute compétition ou classement.
    • Co-leaders de la Ligue, Detroit est tombé devant les Islanders de New York, lanterne rouge (0-2). — (Anonyme, « La lanterne rouge tombe le leader », Sport 24.com, 28 mars 2009)
  3. (Par extension) (Économie, Politique) (Péjoratif) Dernier dans une série, queue de peloton.
    • Pendant que BNP Paribas, Accor et ArcelorMittal affichent les plus fortes hausses du Cac 40, Sanofi-Aventis, en repli de 2,7 % à 46,1 euros, est la lanterne rouge de l’indice phare. — (Anonyme, « Sanofi-aventis : Lanterne rouge du Cac, mais CM-CIC conseille d’acheter », Tradingsat.com, 24 juin 2009)
    • La France est lanterne rouge en ce qui concerne le nombre de femmes en politique. — (Simone Veil, Discours du 9 juin 2007, dans Mes combats, Bayard, 2016, page 339)
  4. (Vieilli) (Désuet) Lumière à l’entrée des lupanars, pour indiquer que l’établissement était ouvert.
    • Décidé à se remettre en forme, il entre dans un lupanar sans remarquer que la petite lanterne rouge est éteinte. — (Site quellesconnes.com)
    • Je te donne la lanterne rouge les serviettes en nids d’abeilles et les paillasses d’un lupanar foutral. — (Robert Vitton, À la vie, à la mort, éditions « Le chasseur abstrait », juin 2009)

TraductionsModifier

PrononciationModifier