Voir aussi : látro

Latin modifier

Étymologie modifier

(Nom commun) Du grec ancien λάτρον, látron (« salaire », « solde ») ; comme pour brigand (« membre d’une brigade ») en français, on est passé du sens de « soldat », « mercenaire » à celui de « bandit » ; le mot grec est apparenté à λατρεία, latreía, qui donne le latin latrīa (« culte de latrie, adoration ») ; le sens intermédiaire est « être serviteur à gage » > « servir un dieu ».
(Verbe) Apparenté au grec ancien λοιδορέω, loidoréô et λατράζειν, latrázein, au tchèque lát. Voir la-mentum[1].

Nom commun modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif latro latronēs
Vocatif latro latronēs
Accusatif latronem latronēs
Génitif latronis latronum
Datif latronī latronibus
Ablatif latronĕ latronibus

latro \ˈla.tɾoː\ masculin

  1. Mercenaire, brigand, voleur, bandit, pirate, scélérat, meurtrier.
  2. Pièce du jeu d'échecs.

Synonymes modifier

Dérivés modifier

Dérivés dans d’autres langues modifier

Verbe modifier

lātrō, infinitif : lātrāre, parfait : lātrāvī, supin : lātrātum \ˈlaː.tɾoː\ intransitif (voir la conjugaison)

  1. Hurler, grogner, aboyer.
    • si canes latrent. — (Cicéron, Rosc. Am. 20, 56)
  2. Demander avec véhémence.
    • multa ab animalium vocibus tralata in homines, partim quae sunt aperta, partim obscura. Perspicua, ut Ennii: Animus cum pectore latrat. — (Varron, L. L. 7, § 103 Müll.)

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

Dérivés modifier

Dérivés dans d’autres langues modifier

Références modifier

  1. « latro », dans Charlton T. Lewis et Charles Short, A Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 → consulter cet ouvrage