FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe 1 Modifier

lavander \la.vɑ̃.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Parfumer avec de la lavande.
    • L’utilisation des cristaux de soude et du bleu, l’usage de plantes ou de produits destinés à parfumer le linge avant même de le « lavander » à l’intérieur des armoires, assurent, au fil des décennies, une plus grande blancheur et une odeur plus suave. — (Alain Corbin, Le temps, le désir et l’horreur, 1998, page 31)

TraductionsModifier

Verbe 2Modifier

lavander \la.vɑ̃.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Désuet) (Extrêmement rare) Laver, lessiver.

NotesModifier

  • La seule utilisation de ce verbe que nous avons trouvée est la citation moderne fournie. Le verbe est cependant cité dans le dictionnaire suivant : F. Dégardin, Les homonymes et les homographes de la langue française, 1857

TraductionsModifier

Moyen françaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

lavander \Prononciation ?\ transitif

  1. Laver, lessiver.
    • Ayez toujours la crainte de Dieu devant voz yeux, fuiez oisiveté, exercez vous tousjours en quelque occupation honneste, en compartant voz heures, notamment ordonnant les premieres à prier Dieu, les autres à lire et escrire choses honnestes, notables et fructueuses, les autres apprenant ce que doit sçavoir une bonne mesnagere, sçavoir est : filer, cuire, cuisiner, mesnager, taire, parler, coudre, laver, lavander, ou buër et polir les ustensiles […]. — (Formulaire de missives, obligations, quittances, lettres de change, requestes, et instructions notables, le tout à l’utilité de la jeunesse desireuse d’apprendre à rédiger et dicter en François, Anvers, J. Waesberghe, 1558, cité par Evelyne Berriot-Salvadore, Les femmes dans la société française de la Renaissance, 1990, page 105)