FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de laver, avec le suffixe -ment.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
lavement lavements
\lav.mɑ̃\

lavement \lav.mɑ̃\ masculin

  1. Action de laver.
  2. Ancien signe d’hospitalité des peuples d’Orient et devenu acte liturgique dans le langage de l’église.
    • Le lavement des pieds.
    • Le lavement des mains.
  3. (Médecine) Liquide que l’on introduit par l’anus pour laver les intestins, les soigner ou pour procéder à des examens radiologiques ou visuels. On dit plutôt aujourd’hui « lavage d’intestin », et il peut être alors remplacé par une solution à boire la veille d’un examen comme la coloscopie par exemple.
    • M. Hardwick admet aussi que ni les lavements ni les autres remèdes ne peuvent désengaîner l’intestin, et qu’il n’y a de guérison possible que par l’adhérence des deux séreuses intestinales qui viennent en contact, et l’évacuation de la partie invaginée. — (François Fabre, Bibliothèque du médecin-praticien, 1847, pages 619-620)
    • Le docteur T. déchiffrait mal les clichés communiqués par le docteur D. et on devait le lendemain procéder à une nouvelle radio des intestins : « On me fera un lavement au baryte : c’est douloureux : » me dit maman. — (Simone de Beauvoir, Une mort très douce, Gallimard, 1964, Le Livre de Poche, pages 32-33)
  4. (Sens figuré) (Populaire) Personne ennuyeuse dont la conversation vous vide littéralement.
    • Je te préviens ; arme-toi de patience si tu dois discuter avec lui, car c’est un véritable lavement.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • lavement sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier