Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

En 1833, Balzac écrit « Quand le chat court sur les toits, les souris dansent sur les planchers. » dans le roman Eugénie Grandet.
En 1782, on retrouve la formulation « Quand le chat eſt hors de la maiſon, les ſouris danſent ſous la table. » dans le livre L’ami des enfans  [1].
Entre le XIIIe et le XVIe siècle, on retrouve plusieurs variations d’un proverbe semblable en ancien français, en germanique, en italien et en latin  [2]  [3]  [4]  [5], par exemple :
  • « Ou chat n’a, souriz i revelent »
  • « Et que là où kas n’est li souris se revelle »
  • « Leur il n’a chat, soris revielle »
Pour l’étymologie des mots formant le proverbe → voir , chat, partir, souris et danser.

Locution-phrase Modifier

le chat parti, les souris dansent \lə ʃa paʁ.ti, le su.ʁi dɑ̃s\

  1. (Figuré) Lorsque le supérieur est absent, les subalternes profitent de leur liberté.

VariantesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier