les sceptiques seront confondus

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Phrase fétiche du Capitaine bonhomme, personnage très connu au Québec du début des années 1960 au début des années 1980. Le capitaine Bonhomme racontait ses aventures invraisemblables et prenait à partie ceux qui ne le croyaient pas avec cette phrase, prononcée avec une intonation spécifique, que petits et grands, dans l'auditoire, complétaient en répétant en écho : « du... du... du. »

Locution-phrase Modifier

les sceptiques seront confondus \lɛ sɛp.tik sə.ʁɔ̃ kɔ̃.fɔ̃.dy\

  1. (Québec) Se dit pour annoncer, sérieusement ou à la blague, que les personnes qui ne croient pas à quelqu'un ou quelque chose seront un jour détrompés.
    • L’illustre regretté, Capitaine Bonhomme, terminait toujours chaque histoire imaginaire avec son fameux « les sceptiques seront confondus...dus...dus ! »
      Est-ce que les sceptiques qui ne croient pas au retour du baseball majeur seront confondus ?
      — (Le Journal de Montréal, 5 juillet 2020)
    • « Ce n'est pas parce qu'on aime quelqu'un qu'on peut le sauver », prévient-elle. Diane relèvera le défi en s'appuyant sur l'aide d'une étrange voisine bègue et introvertie, Kyla (Suzanne Clément), mais surtout en jetant cette phrase incendiaire sur la lutte à entreprendre : « Les sceptiques seront confondus. » — (Huffington Post Québec, 9 décembre 2014)
    • Citant nul autre que le Capitaine Bonhomme («les sceptiques seront confondus!»), Christian Dubé, au cours des derniers jours, a de nouveau démontré qu’il avait un flair hors du commun pour les communications. — (Thomas Mulcair, Pourquoi Dubé réussira, mais pas Guilbeault, Le Journal de Québec, 31 mars 2022)

VariantesModifier

  • Si on se fie à ses 100 premiers jours, les sceptiques qui voyaient en Joe Biden un septuagénaire sympathique mais faible, incapable d’imposer sa vision et d’inspirer le changement, ont de bonnes chances d’être confondus. — (Pierre Martin, « Après 100 jours, Biden confond les sceptiques », Le Journal de Québec, 29 avril 2021)
  • Nous rappelons que cette diffusion du défi “Lèche-moi la face” est une présentation de l’Institut Alexis-Cossette-Trudel, renommé internationalement pour la rigueur de ses analyses ! »
    Les sceptiques seraient confondus !
    — (Richard Martineau, Mon défi aux antivax!, Le Journal de Québec, 23 septembre 2021)


Apparentés étymologiquesModifier

→ voir sceptique et confondre

TraductionsModifier