FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen français, de l’ancien français letré (1120-50) (adjectif, nom commun), du latin litteratus.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin lettré
\le.tʁe\

lettrés
\le.tʁe\
Féminin lettrée
\le.tʁe\
lettrées
\le.tʁe\

lettré \le.tʁe\

  1. Qui a des lettres, du savoir.
    • Les hommes qui ont reçu une éducation primaire ont, en général, la superstition du livre, et ils attribuent facilement du génie aux gens qui occupent beaucoup l’attention du monde lettré ; […]. — (Georges Sorel, Lettre à Daniel Halévy, 15 juillet 1907, dans Réflexions sur la violence, 1908)
    • C’est que Marguerite était non-seulement la plus belle, mais encore la plus lettrée des femmes de son temps, […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre I)
    • Bien qu'étant imprégnés d'idées révolutionnaires, les gens qui se sont retrouvés à occuper des positions décisionnelles après 1789 étaient tous lettrés et formés dans les meilleurs collèges de l'époque. — (Anne-Marie Beaudouin-Bégin, La langue affranchie, se raccommoder avec l’évolution linguistique, Québec, Éditions Somme toute, 2017, page 53)
  2. (Belgique) Qui sait lire et écrire.[1]

SynonymesModifier

AntonymesModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
lettré lettrés
\le.tʁe\

lettré \le.tʁe\ masculin (pour une femme on dit : lettrée)

  1. (Par substantivation) Personne lettrée.
    • Il y a des temps et des pays où les lettrés et les philosophes se retirent du gros de la nation, font bande à part et retiennent entr’eux le monopole des lumières. — (Archives philosophiques, politiques et littéraires, volume 4, 1818)
    • Il est évident que ces réformes sont fort louables, mais elles sont loin d'être acceptées avec enthousiasme: […] ; et les lettrés les considèrent comme un attentat sacrilège contre les traditions koraniques. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 65)
    • Le saxon des lettrés avait été une langue germanique aux cas compliqués. — (André Maurois, Histoire de l’Angleterre, Fayard, 1937, 49e édition, page 97)
    • L’Empereur lui répondit : "La destinée de cette fille est d’épouser un lettré. Quand elle verra le visage de celui qui doit être son mari, elle recouvrera la parole". — (Le Courrier du Vietnam, Bonne fortune, lecourrier.vn, 7 novembre 2020)
  2. (En particulier) (Au pluriel) Classe d’hommes qui, en Chine, cultivaient les lettres et exerçaient les emplois publics.

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe lettrer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
lettré

lettré \le.tʁe\

  1. Participe passé masculin singulier de lettrer.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. « lettré », Larousse.fr, Éditions Larousse 2009