Ouvrir le menu principal

Conventions internationalesModifier

Symbole Modifier

lez invariable

  1. (Linguistique) Code ISO 639-2 du lezghien.

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De la préposition en bas-latin latus (même sens) dérivé du nom latus « côté »

Préposition Modifier

lez ou lès, parfois les \lɛ\

  1. (Archaïsme) À côté de, proche de, tout contre. — Note : Elle n’est plus usitée que dans quelques noms de lieux.
    • Rouvroy-lès-Pothées et Remilly-lès-Pothées , malgré leur nom, ne faisaient pas non plus partie de la baronnie des Potées. L'expression lès ou lez indique seulement que ces villages en étaient voisins. — (F.-X. Masson, Annales Ardennaises ou histoire des lieux qui forment le département des Ardennes et des contrées voisines, Mézières : Lelaurin, 1861, vol.1, p.533)
    • Roche-lez-Beaupré se trouve proche de Besançon sur la route menant à Baume-les-Dames.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • \lɛ\
  • Se prononce \lɛz\ devant une voyelle ou un « h » muet.

HomophonesModifier

/lɛ/

/lɛz/

Voir aussiModifier

  • lez sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin latus.

Préposition Modifier

lez \Prononciation ?\

  1. À côté de.
    • Joste le temple, lez un arbre — (Le Roman de Thèbes, édition de Constans, p. 12, tome I)
    • Ensi Lanceloz se demante,
      Et sa genz est lez lui dolante — (Chrétien de Troyes, Lancelot ou le chevalier de la charrette, circa 1180)

Ancien occitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

lez masculin

  1. Lèse.

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

BretonModifier

ÉtymologieModifier

Nom 1 : (1499)[1] À comparer au gallois llys, au vieil irlandais liss et less, à l’irlandais et au gaélique écossais lios (« jardin ») (aucun rapport avec le breton liorzh). Du moyen breton les[1], du vieux breton lis[2], d’un celtique *lisso-, pour *plisso- issu de l’indo-européen *pḷt-so- (« enclos »), dont on trouvera la racine sous ledan.[3]
Nom 2 : (1659)[4] À comparer au gallois lled (« côté, moitié »), au vieil irlandais, à l’irlandais et au gaélique écossais leth de même sens. Du vieux breton let[2], d’un celtique *let-s-o-, dérivé secondaire d’un celtique *let-os (« côté ») qui répond au latin latus, sans autre équivalent connu.[3]
Nom 3 : (1732)[5] Emprunté à l’ancien français les (« côté »), du latin latus[3].

Nom commun 1 Modifier

lez \ˈleːs\ féminin (pluriel : lezioù)

  1. Cour (du roi, etc).
    • Disprijet o deus lez ar roue, hag en em gavet int en lez an nenv. — (Yann-Vari Perrot, Bue ar Zent, Morlaix, 1912, p. 667)
      Ils ont méprisé la cour royale et se sont retrouvés à la cour céleste.
  2. Demeure seigneuriale, palais.
    • En em gavet dirak lez ar roue Grallon, hemañ, o klevout an trouz a oa, a ya ivez da sellout, e vercʼh Ahez en e gichen. — (Troude ha Milin, Labous ar Wirionez ha marvailhoù all, Skridoù Breizh, 1950, p. 154)
      Quand il fut arrivé devant le palais du roi Gradlon, celui-ci entendant le bruit que l’on faisait, alla aussi pour voir, ayant près de lui sa fille Ahez.

DérivésModifier

Nom commun 2Modifier

Mutation Singulier Duel Pluriel duel
Non muté lez divlez divlezoù
Adoucissante inchangé zivlez zivlezoù
Durcissante inchangé tivlez tivlezoù

lez \ˈleːs\ féminin (duel : divlez)

  1. (Anatomie) Hanche.
    • Adrian zo pignet en ur wezenn [...]. Kouezhet eo, torret e zivesker, hag e lez, hag e skoaz, ha me oar petra cʼhoazh. — (Roparz Hemon, An tri boulomig kalon aour, Al Liamm, 1961, p. 177)
      Adrian a grimpé dans ur arbre [...]. Il est tombé, s’est cassé les jambes, et la hanche, et son épaule, et que sais-je encore.
    • Prederiet ma oa gant e gazh, n’en doa ket gwelet Youenn, ar pikol peizant, ur cʼhased a zen, sonn en e sav e toull un nor, e zaouarn gantañ ouzh e zivlez. — (Yann-Fulub Dupuy, Penn ar veaj, Keit vimp bev, 2005, p. 14)
      Tout préoccupé qu’il était par son chat, il n’avait pas vu Youenn, un énorme paysan, une armoire à glace, qui se tenait debout droit sur le pas de la porte, ses mains sur les hanches.
    • Gwad o redek, o teverañ, o kailhañ ouzh izili ha divlezoù ar gadourien. — (Kad Mag Muccrime, in Al Liamm, niv. 47, Meurzh–Ebrel 1954, p. 52)
      Le sang coulait, se caillait sur les membres et les hanches des guerriers.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Nom commun 3Modifier

lez \ˈleːs\ masculin ou féminin (pluriel : lezoù)

  1. Bord, rivage, rive.
    • An tousegi, war lez an hent,
      a gan o hiraezh,[...].
      — (Jakez Riou, An tousegi, in Al Laimm, niv. 47, Du–Kerzu 1954, p. 9)
      Les crapauds, sur le bord du chemin, chantent leur nostalgie.
    • [...] en em dennjont o fevar d’ober pinijen en eur cʼhoad don, war lez ar Savern. — (Yann-Vari Perrot, Bue ar Zent, Morlaix, 1912, p. 533)
      Ils se retirèrent tous les quatre pour faire pénitence dans un bois profond sur la rive de la Severn.
    • Ar mercʼhed, bodet a-dreñv ar wazed, a gilas d’al lezoù evit reiñ frankiz, o cʼhortoz o zro. — (Jakez Riou, Geotenn ar Wercʼhez, Éditions Al Liamm, 1957, p. 58)
      Les femmes, groupées derrière les hommes, se reculèrent vers les bordures pour faire la place, en attendant leur tour.
  2. Lisière, orée.
    • E tor un durumellig e oa ur cʼhoad, ha war lez ar cʼhoad, damguzhet endeo en deñvalijenn, ul lochenn. — (Roparz Hemon, An alouber, in Al Liamm, niv. 40, Gwengolo-Here 1953, p. 8)
      Sur le flanc d’un tertre se trouvait un bois, et à la lisière de ce bois, déjà à demi cachée dans l’obscurité, une hutte.

DérivésModifier

Forme de verbe Modifier

lez \ˈle:s\

  1. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe lezel.
    • Petra a ya e kêr hag a lez e doull er gêr ? - An alcʼhwez. — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé (Eléments de Stylistique Trégorroise) - Troisième partie - LE STYLE POPULAIRE, 1974, p. 331)
      Quʼest-ce qui va en ville en laissant son trou à la maison ? - La clef.
  2. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe lezel.
    • — [...] ; ro din ar cʼhant skoed, lez da sacʼh aze, ha kerzh kuit. — (Fañch an Uhel, Kontadennoù ar Bobl /3, Éditions Al Liamm, 1988, p. 202)
      — [...] ; donne-moi les cent écus, laisse ton sac là, et va-t’en.

ComposésModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499
  2. a et b Claude Evans et Léon FleuriotA Dictionary of Old Breton - Dictionnaire du Vieux Breton - Part II, Toronto, 1985
  3. a b et c Victor HenryLexique Étymologique des termes les plus usuels du Breton Moderne, 1900
  4. Martial Ménard, lez, DEVRI Le dictionnaire diachronique du breton, consulté le 1er août 2019
  5. Grégoire de Rostrenen, Dictionnaire François-Celtique ou François-breton, chez Julien Vatar, Rennes, 1732

GalloModifier

Forme d’article défini Modifier

Graphie ELG
Singulier Pluriel
Masculin le
\Prononciation ?\

lez
\Prononciation ?\
Féminin la
\Prononciation ?\
lez
\Prononciation ?\

lez \Prononciation ?\ (graphie ELG)

  1. Pluriel de le et de la.

Pronom personnel Modifier

lez \Prononciation ?\ (graphie ELG)

  1. Pronom personnel de la troisième personne du pluriel complément d'objet direct antéposé, les.
  2. Pronom personnel de la troisième personne du pluriel complément d'objet direct postposé, les.

RéférencesModifier