lie-de-vin

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De la couleur de la lie du vin.

Adjectif Modifier

lie-de-vin \li də vɛ̃\ invariable

  1. Qualifie un rouge violacé, de la couleur de la lie du vin. #AC1E44
    • Ils se faisaient des joies de courir la campagne équivoque et jolie qui borde la ville, les rues où les cabarets, couleur lie de vin, sont ombragés par des acacias, les chemins pierreux où les orties croissent au pied des murs, les petits bois et les champs sur lesquels s’étend un ciel fin que raient les fumées des usines. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 289)
    • Mme Berliac fut très aimable; elle avait des verrues et une tache lie-de-vin sur la joue gauche [...]. — (Jean-Paul Sartre, L'enfance d'un chef, 1938)
    • Les nuages devinrent bleu sombre. Ils étaient entassés au bord de l’horizon. Enfin, ils prirent une teinte violette, puis lie-de-vin qui attira tous les regards. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 275)
    • Tout tremblant, sa face ronde marquée d’une tache lie-de-vin, le prévôt restait muet. — (Maurice Druon, Les Rois maudits, tome 2, « La Reine étranglée »)
    • À regarder de près, le reste de l’arbuste est tout aussi improbable : de larges fleurs lie-de-vin aux pétales arrondis, des fleurettes orange ou crème aux dents pointues. — (Philippe Delerm, La sieste assassinée, Gallimard, coll. Folio, 2001, page 88)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

lie-de-vin \li də vɛ̃\ masculin invariable

  1. Rouge violacé, de la couleur de la lie du vin. #AC1E44

PrononciationModifier

Voir aussiModifier