liquéfier

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIe siècle)[1] Du latin liquefacere[2] ; voir -fier pour la finale.

Verbe Modifier

liquéfier \li.ke.fje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se liquéfier)

  1. Fondre, rendre liquide.
    • Le feu liquéfie le plomb, l’argent, etc.
  2. (Figuré) Faire perdre toute consistance, toute énergie, toute lucidité ou tout sens moral.
    • La canicule m’a littéralement liquéfié.
  3. (Pronominal) Fondre, devenir liquide.
    • Saint Janvier dont le sang se liquéfie si solennellement à Naples. — (Voltaire)
    • Les vapeurs contenant l'essence se liquéfient dans le serpentin; à l'extrémité de ce dernier, on recueille un liquide d'une apparence blanchâtre due à la présence de l'essence dans ce liquide. — (Marcel Hégelbacher; La Parfumerie et la Savonnerie. -1924, page 54)
    • La cire se liquéfie' à la chaleur.

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier