Voir aussi : Livarot

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1845)[1] Du nom de la ville de Livarot en Normandie[1].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
livarot livarots
\li.va.ʁo\
 
Un livarot.

livarot \li.va.ʁo\ masculin

  1. (Fromage) Fromage au lait de vache, à pâte molle à croûte lavée, de couleur orangée et de forme cylindrique.
    • […] les livarots, teintés de rouge, terribles à la gorge comme une vapeur de soufre. — (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • Du livarot, que nous appelions « le colonel » à cause des brins de paille qui l’entouraient et le faisaient ressembler à un képi galonné. — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 53)
    • Un inventaire bibliographique des différents « livarots » fabriqués en Normandie donne la liste suivante : demi-livarot, appelé aussi le petit lisieux, le quart livarot, le saint-michel-de-livet pour une variante du gros livarot, ou encore le deauville. — (Jean Froc, Balade au pays des fromages : Les traditions fromagères en France, Éditions Quae, 2007, page 115)
    • La Seine-Maritime profite des produits de la mer comme les lisettes de Dieppe, des gibiers comme le canard rouennais ou le lapin à la havraise mais surtout des produits laitiers comme le livarot, le camembert ou le carré de Bray ! — (Petit Futé : Guide de la Résidence secondaire autour de Paris, 2008, page 40)
  2. (Figuré) (Argot) L’arrière-train, les fesses.
    • Personne, ici, n’a de prétention à la suavité. La petite du maçon, au moment du départ, pleurait en tenant son derrière à deux mains.
      — Qu’est-ce que tu as, ma mignonne ?
      Un garçon blasé sur le pleurnichage féminin a haussé les épaules et m’a renseignée :
      — C’est Machin qui lui a flanqué un coup de pied dans
      l’livarot.
      Ce vocable est d’usage courant, il possède force d’épreuve ; il est philosophe et devancier.
      — (Léon Frapié, La maternelle, Librairie Universelle, 1908)

SynonymesModifier

NotesModifier

Les noms de fromages et de vins issus d’un nom de lieu (ville, région) sont des noms communs. Ils s’écrivent sans capitale et s’accordent en nombre selon la règle commune. Cependant, on les rencontre aussi avec une majuscule comme le nom propre du lieu d’où ils proviennent. Le nom de l’appellation (en référence aux labels AOC, AOP…) prend également une majuscule.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Le Grand Robert de la langue française, Le Robert, 2005-2008 (version de démonstration)
  L’entrée en français a été sélectionnée comme bonne entrée représentative d’une qualité standard pour le Wiktionnaire.
Vous pouvez consulter la page de discussion, la page Wiktionnaire:Évaluation ou la liste des bonnes entrées.