Étymologie

modifier
(XVIIe siècle) Du latin logarithmus.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
logarithme logarithmes
\lɔ.ɡa.ʁitm\
 
Représentation graphique du logarithme décimal.

logarithme \lɔ.ɡa.ʁitm\ masculin

  1. (Analyse, Mathématiques) Nombre pris dans une progression arithmétique et correspondant à un autre nombre pris dans une progression géométrique. Symbole : log.
    • — Ceci est plus hébétant au fond, disait Lucien à Coffe, que de calculer le chiffre d’un logarithme qu’on veut pousser à quatorze décimales. — (Stendhal, Lucien Leuwen, 1834)
    • La guerre était debout dans le lycée, le tambour étouffait à mes oreilles la voix des maîtres, et la voix mystérieuse des livres ne nous parlait qu’un langage froid et pédantesque. Les logarithmes et les tropes n’étaient à nos yeux que des degrés pour monter à l’étoile de la Légion d’honneur, la plus belle étoile des cieux pour des enfants. — (Alfred de Vigny, Servitude et grandeur militaires, 1835)
    • On a représenté (fig. 12) les valeurs des logarithmes des coefficients d'aimantation (LK) en fonction des logarithmes de la température absolue(LT); cette représentation est très avantageuse. — (Pierre Curie, Propriétés magnétiques des corps à diverses températures; Annales de Chimie & de Physique, 7e série, tome V, juillet 1895)
    • — Quel est le logarithme de 9 ? Eh bien, Bergeret, croyez-vous qu’elle a répondu 0,954 ?
      — Non, je ne le crois pas, dit M. Bergeret.
      — Elle n’a rien répondu, reprit M. Compagnon, rien du tout. Elle est restée muette.
      — (Anatole France, Le Mannequin d’osier, Calmann Lévy, 1897)
    • Au point de vue sensitométrique, c'est le logarithme de cet intervalle qui viendra s'inscrire sur l'axe des logarithmes des éclairages; […]. — (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, page 153)
    • Mais tu ne sais pas ce qu’il t’a fait, le petit misérable ? Il t’a dénoncé au concours général parce que tu avais une table de logarithmes — (Jean Anouilh, Le Voyageur sans bagage, 1937)
  2. (Par extension) Fonction qui permet une telle correspondance.
    • On appelle logarithme népérien, noté ln, la primitive de la fonction f(x) = 1/x (x>o) s’annulant pour x=1. — (P. Thuillier & J.-C. Belloc, Mathématiques, tome 1 : Analyse, 1971, page 130)

Dérivés

modifier

Hyponymes

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier

Références

modifier

Forme de nom commun

modifier

logarithme \Prononciation ?\

  1. Vocatif singulier de logarithmus.