FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1765) Emprunté au latin loquax (« bavard »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
loquace loquaces
\lɔ.kas\
ou \lɔ.kwas\

loquace \lɔ.kas\ ou \lɔ.kwas\ masculin et féminin identiques

  1. Qui parle beaucoup.
    • Et pendant cette opération, le loquace caporal interpellait toujours le voyageur, qui ne pouvait l’entendre. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1 partie, ch. 3, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873, p. 19)
    • Je me propose de converser à discrétion avec ce brave homme pour peu qu’il soit loquace. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. LII, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Maintenant qu’est passée la période loquace où la facilité de langage et les attitudes impressionnantes étaient une condition nécessaire pour atteindre à la prééminence politique, le contrôle tombe de plus en plus entièrement dans les mains d’une classe d’avocassiers et d’intrigants, à l’esprit souple et tenace. — (H. G. Wells, Anticipations, 1901, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Société du Mercure de France, Paris, 1904)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier