Voir aussi : Lori, lorî

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Oiseau) (1779) Le mot fut mentionné en français avec cette graphie pour la première fois par le naturaliste français Buffon dans son Histoire naturelle des oiseaux et serait d'origine onomatopéenne: "On a donné ce nom dans les Indes orientaîes à une famille de perroquets, dont le cri exprime assez bien le mot lori.[1]. Toutefois, avant Buffon, le missionnaire français Nicolas Gervaise y avait référé sous le nom de loury en 1688 [2], puis, Mathurin Jacques Brisson l'avait écrit comme lory en 1760 dans son Ornithologie. On croit cependant que la dérivation vers le lori français se serait faite plus directement à partir du néerlandais lory, mot lui-même issu du malais nori ou même de lori selon certaines sources [3]. C'est cette dernière forme qui aurait pris la forme de lori en français via le Synopsis methodica avium & piscium latin du naturaliste anglais John Ray.
(Langue kurde) Du kurde lorî ou lurî.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
lori loris
\lɔ.ʁi\
 
Le lori à calotte noire (Lorius lory) est l'une des 43 espèces de petits psittaciformes que l'on appelle loris par convention.

lori \lɔ.ʁi\ masculin

  1. (Ornithologie) Nom normalisé donné à dix genres d'oiseaux de la famille des psittaculidés (e.g. perruches, inséparables, etc.) et de la sous-famille des Loriinae comprenant 43 espèces de psittaciformes de petite taille se distinguant des loriquets par leur queue courte et arrondie, leur couleurs très voyantes où le rouge vif prédomine, et dont la majorité des espèces se rencontrent en Australasie (principaux genres: Chalcopsitta, Charmosyna, Eos, Lorius, Vini, etc.).
    • On a donné ce nom dans íes Indes orientales à une famille de perroquets, dont le cri exprime assez bien le mot lori. Ils ne sont guère distingués des autres oiseaux de ce genre que par leur plumage, dont ïa couleur dominante est un rouge plus ou moins foncé.— (Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon, Histoire naturelle des oiseaux: Tome VIII, Imprimerie Royale, Paris, 1783, page 101)

NotesModifier

En biologie, le genre, premier mot du nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. Par exemple : Homme moderne : Homo sapiens, famille : Hominidae. Quand ils utilisent des noms en français, ainsi que dans d’autres langues, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs à l'espèce (par exemple : les Hominidés, ou les hominidés).
Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut signifier que l’on parle non pas d’individus, mais de l'espèce (au sens du couple genre-espèce), du genre seul, de la famille, de l’ordre, etc.

DérivésModifier

HyperonymesModifier

(simplifié)

HyponymesModifier

Liste des taxons génériques désignés en français par lori:
  • Chalcopsitta
  • Charmosyna
  • Eos
  • Glossopsitta
  • Lorius
  • Neopsittacus
  • Oreopsittacus
  • Phigys
  • Pseudeos
  • Vini

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

 
Le lori (en rouge) est parlé dans l’ouest de l’Iran.

lori \lɔ.ʁi\ masculin singulier

  1. Langue indo-européenne de type kurde, parlée dans l’ouest de l’Iran.
    • Plusieurs langues iraniennes d'Iran ne sont pas, ou occasionellement, écrites, leurs locuteurs ayant depuis longtemps l'habitude d'écrire en persan. C'est notamment le cas du gilani et du mazandarani, parlés sur la rive sud de la mer Caspienne, et du lori, dans le sud-ouest du pays. — (Jean Sellier, Histoire des langues et des peuples qui les parlent, La Découverte, 2019, page 455)

Nom commun 3Modifier

lori \lɔ.ʁi\ masculin

  1. Wagonnet plat, que l'on emploie sur les travaux lors de la construction d'une voie ferrée, et qui sert à porter du petit matériel, éclisses, boulons, crampons, coins, etc [1].

TraductionsModifier

AnagrammesModifier


Voir aussiModifier

RéférencesModifier

LatinModifier

Forme de nom commun Modifier

lori \Prononciation ?\

  1. Génitif singulier de lorum.
  1. Georges-Louis Leclerc, Comte de Buffon (1783) Histoire naturelle des oiseaux: Tome VIII, Imprimerie Royale, Paris, page 101
  2. Nicolas Gervaise (1688) Description historique du royaume de Macassar, (réédité par Jean-Pierre Duteil, 2003), Éditions Kimé
  3. « lori », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage