Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De lotir avec le suffixe -ment.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
lotissement lotissements
\lɔ.tis.mɑ̃\

lotissement \lɔ.tis.mɑ̃\ masculin

  1. Action de diviser en parts pour les vendre, un terrain, une propriété, etc. ; résultat de cette action.
    • Il vous décrivait le domaine de Sir Peter Bone, qu’on avait morcelé par lotissement ; […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 7 de l’éd. de 1921)
    • Il a acheté deux lotissements. — Il habite sur le lotissement le plus éloigné de la route.
  2. (Par extension) Quartier ainsi aménagé, constitué de propriétés individuelles et d’aménagements communs (rues, égouts…).
    • Celle-ci, mariée à un ingénieur du P.-L.-M., vivait avec ses trois enfants, dans une maisonnette que le ménage avait fait élever, après la guerre, sur un lotissement de Brunoy. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Ça faisait maintenant trois ans qu’il travaillait comme charpentier avec ce dernier. En ce moment, il était sur le chantier d’un nouveau lotissement situé légèrement au sud de l’endroit où il m’avait rencontrée. — (Octavia E. Butler, Novice, traduit de l’anglais américain par Philippe Rouard, Au diable vauvert, 2008, page 29)
  3. (Chemin de fer) Système de fret dans lequel les wagons passent par plusieurs triages successifs le long de leur parcours.
    • L'organisation du système de lotissement a pour objectif de regrouper les wagons de manière à mieux remplir les trains directs de long parcours. — (Gare de triage sur l’encyclopédie Wikipédia  )

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier