Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de lotir avec le suffixe -eur.
On trouve la forme en ancien français lotisséeur [1]

Nom commun Modifier

lotisseur \lɔ.ti.sœʁ\ masculin

  1. (Ancienne coutume) Celui qui divisait les marchandises par lots.
    • Enjoignons expressément aux lotisseurs de lotir lesdits cuirs en la manière accoutumée, leur faisant défenses de remettre à faire lesdits lots pour quelque cause et occasion que ce soit. — (Arrêt du Parlement, 21 août 1662)
  2. Entrepreneur de bâtiment en charge de construire un lotissement d’habitations.
    • Autre exemple sur la Toile, le lotisseur Capelli et le promoteur AST ont imaginé des ventes «packagées» «terrain plus maison» à des «prix maîtrisés», soit entre 150 000 et 200 000 euros. — (Tonino Serafini, Libération du 19 juin 2008, Le marché du neuf plie, les promos pleuvent)

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  1. Le lotisséeur était l’individu chargé de faire la division et l'attribution des lots. Il remplissent les fonctions que nos tribunaux confient aux experts-géomètres dans le partage des successions. (Hercule Géraud Paris sous Philippe-Le-Bel, d'après des documents originaux, et notamment d'après un manuscript contenant le rôle de la taille imposée sur les habitants de Paris en 1292: contenant Le Role de la Taille imposée sur les habitants de Paris en 1292, Publié par Crapelet, 1837, page 521)

Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de la langue française, par Émile Littré (1872-1877), mais l’article a pu être modifié depuis. (lotisseur)