FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin ellychnium (« mèche »)[1] devenu *lucinium en latin populaire avec l'influence de lux (« lumière »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
lumignon lumignons
\ly.mi.ɲɔ̃\
 
Des lumignons avec leurs godets.

lumignon \ly.mi.ɲɔ̃\ masculin

  1. Bout de la mèche d’une bougie ou d’une lampe allumée ; fumignon.
  2. (Par extension) Ce qui reste d’un bout de bougie qui achève de brûler.
    • Mais bientôt son corps bleuissait, diaphane comme la cire d'une bougie, son visage blêmissait comme la cire d'un lumignon, — et soudain il s'éteignait. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Après avoir posé le pied sur le lumignon, il s’avança le dos courbé, sous une petite voûte taillée dans le roc. — (Erckmann-Chatrian, L’ami Fritz, 1864)
  3. (Par analogie) Petite lumière, quinquet.
    • Deux escaliers, sous un maigre lumignon, plongent aussitôt vers un sous-sol. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Je me levai, allumai le lumignon, sortis une feuille de papier et un crayon de ma sacoche de campagne et écrivis la première phrase de mon premier article. — (Alexandre Tchakovski, C'était à Léningrad, traduit du russe par Julia et Georges Soria, 1951)
    • Le tunnel, vaguement éclairé par des lumignons dans des niches, n’était composé que de courbes et de virages. — (Marcel Pagnol, Le château de ma mère, 1958, collection Le Livre de Poche, page 206)
    • On l’appelait Nez Rouge, ah comme il était mignon
      Le p’tit renne au nez rouge, rouge comme un lumignon
      Son p’tit nez faisait rire, chacun s’en moquait beaucoup
      On allait jusqu’à dire qu’il aimait boire un p’tit coup.
      — (chanson Le petit renne au nez rouge, Céline Dion, album Chante Noël, 1981)

TraductionsModifier

RéférencesModifier